EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Face à l'enjeu climatique, le secteur automobile alterne marche avant et marche arrière

Face à l'enjeu climatique, le secteur automobile alterne marche avant et marche arrière
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Si les constructeurs mettent plus que jamais l'accent sur l'électrique, ils sont pointés du doigt pour leurs véhicules SUV, plus polluants, et dont les ventes ont plus que doublé depuis 2013.

PUBLICITÉ

Réduire la pollution en ville reste pour beaucoup l'un des enjeux majeurs de notre époque et un défi de taille pour le secteur automobile, qui doit s'adapter toujours plus aux nouvelles contraintes écologiques.

Les ventes mondiales de SUV ont plus que doublé depuis 2013

Malgré des efforts pour produire des véhicules moins polluants, les constructeurs s'attirent encore les foudres des organisations de défense de l'environnement. L'ONG Greenpeace point les SUV, ces modèles plus gros, plus lourds, prisés des familles, mais qui émettent davantage d'émissions carbone. Or, depuis 2013, leurs ventes dans le monde ont plus que doublé passant de 15 % à à 35 % en 2019 (Source : LMC Automative). Et cette hausse devrait se poursuivre dans les prochaines années.

Greenpeace tire la sonnette d'alarme, alors que s'ouvre ce mardi le Salon mondial de l'automobile de Francfort. Sous pression, les constructeurs misent plus que jamais sur les modèles électriques.

"C'est l'année où l'on voit vraiment de grands groupes automobiles produire des voitures électriques à grande échelle, souligneJames Attwood, le rédacteur en chef adjoint d'Autocar_. Il y a Volkswagen avec l'ID.3, Porsche avec sa voiture de sport Taycan, Honda avec son modèle E. C’est une petite citadine électrique qui est très agréable à conduire et qui convient bien pour une utilisation urbaine. Et puis il y a Renault et Peugeot et d'autres constructeurs qui présentent aussi des produits et des concepts entièrement électriques."_

Priorité aux voitures électriques

La mode des voitures électriques. Une tendance dictée d'abord par les gouvernements, au nom de la lutte contre le réchauffement climatique, souligne Ferdinand Dudenhöffer, expert automobile :"Les voitures électriques sont mises sur le marché, non pas parce que les gens veulent absolument en acheter, mais parce que la Commission européenne a fixé des objectifs en matière de CO2 qui ne peuvent être atteints qu'avec des voitures électriques."

En Europe, l'automobile serait responsable d'environ 12 % des émissions de gaz à effet de serre. Si la production de voitures électriques a nettement augmenté dans le monde, leurs ventes restent marginales en Europe à seulement 2 %. Eu cause, une autonomie limitée et leur prix encore trop élevé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les producteurs de champagne vont réduire leur récolte face à la baisse de la demande

L'impact de la panne informatique mondiale de Microsoft sur les entreprises du monde entier

Réchauffement des relations entre Londres et l'UE : quel impact sur les services financiers ?