EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Salon automobile de Francfort : inquiétudes autour d'un Brexit dur

Salon automobile de Francfort : inquiétudes autour d'un Brexit dur
Tous droits réservés 
Par Laura Cambaud
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les constructeurs veulent éviter à tout prix ce scénario catastrophe.

PUBLICITÉ

L'ombre d'un Brexit dur plane sur le salon de l'automobile de Francfort en Allemagne.

Un scénario catastrophe

Application de droits de douanes, probables chute de la valeur de la livre et baisse des ventes de véhicules, ce serait un scénario catastrophe estiment les constructeurs européens.

C'est une menace pour nous, car le Royaume-Uni est un grand marché, s'inquiète Herbert Diess, le PDG de Volkswagen. Il pourrait y avoir de la tourmente en cas de Brexit dur . Nous espérons qu'il pourra être évité."

Pieter Nota, membre du comité d'administration de BMW renchérit : "Nous appelons les responsables politiques à mettre fin à cette période d'incertitude. Le groupe BMW s'est engagé au Royaume-Uni, mais nous avons également besoin de leur appui pour mettre fin à cette période d'incertitude et continuer à produire nos véhicules dans le pays."

Carlos Tavares, le président du groupe PSA, affirme lui, que tout Brexit dur serait inacceptable.

Un possible manque à gagner en Europe de plusieurs milliards

Selon une étude publiée l'année dernière par le cabinet Deloitte, un Brexit sans accord toucherait d'abord l'Allemagne. Le manque à gagner pourrait aller jusqu'à 6,7 milliards d'euros. La filière française serait aussi largement impactée. Elle pourrait perdre 1,7 milliard d'euros.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le spectre d'un Brexit dur plane sur l'industrie automobile britannique

Brexit : l'industrie automobile tremble

Le boom de l'IA fait de Nvidia la première capitalisation boursière mondiale