EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L’UE plus souple sur les aides d’Etat

L’UE plus souple sur les aides d’Etat
Tous droits réservés Luca Bruno/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Luca Bruno/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Stefan Grobe
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour éviter des faillites en cascade la Commission européenne assouplit son interprétation des règles européennes en matière d’aide d’Etat. Pour l’institution c’est une mesure ciblée pour répondre à la crise. Mais certains souhaitent voir cette flexibilité se poursuivre à plus long terme.

PUBLICITÉ

Le gouvernement allemand et Lufthansa ont trouvé un accord. La compagnie aérienne nationale va bénéficier d’une aide des autorités de 9 milliards d’euros. Par ricochet cette annonce pourrait se révéler être une bonne nouvelle pour les autres entreprises du groupe comme le transporteur belge Brussels Airlines qui annonçait il y a deux semaines un plan de restructuration.

Le transport aérien connait une chute dramatique de son activité à cause de la crise du coronavirus. Pour éviter les faillites la Commission européenne a décidé d’assouplir temporairement ses règles en matière d’aide d’Etat. Avant la crise ces subventions étaient strictement encadrées. Mais la priorité aujourd’hui est de préserver l’activité. "Les aides peuvent être accordées jusqu’à la fin de l’année pour aider les entreprises à surmonter les problèmes de liquidité et éviter des licenciements", précise la vice-présidente de la Commission européenne, Margrethe Vestager.

La Commission a approuvé de nombreux plans de sauvetage mis en place par les gouvernements pendant la pandémie. Le montant de ces aides est évalué à près de 2000 milliards d’euros. Certains responsables politiques espèrent d’ailleurs que la Commission maintiendra cette souplesse à l’avenir. "Les règles de la concurrence européenne et les règles sur les aides d’Etat devraient permettre la création de champions européens capables de se mesurer aux concurrents américains et chinois", suggère le ministre-président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne) Armin Laschet.

Les défenseurs de l’environnement ont quelques inquiétudes. Ils ne souhaitent pas que ces aides d’Etat et ces plans de sauvetage soutiennent une nouvelle fois les industries polluantes. Avant la pandémie l’UE s’était engagée en faveur d’une économie plus verte.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frontières : l'espace Schengen résistera-t-il à la crise du coronavirus ?

La crise du coronavirus signe la fin de l'Airbus A380 chez Air France

Après le coronavirus, les entreprises vont-elles vraiment prendre la voie de la relocalisation ?