EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

"Meet the Blacks" parodie de "American Nightmare"

"Meet the Blacks" parodie de "American Nightmare"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

“Meet the Blacks” une comédie satirique très américaine (et qui ne sort d’ailleurs qu’en Amérique). On parodie ici des films d‘épouvante et

PUBLICITÉ

“Meet the Blacks” une comédie satirique très américaine (et qui ne sort d’ailleurs qu’en Amérique).

On parodie ici des films d‘épouvante et notamment le film American Nightmare.

Donc une fois par an, pendant 12 heures, toutes activités criminelles, meurtres inclus, sont légalisées.

Et là, la particularité c’est que Carl Black, joué par Mike Epps, vient s’installer en famille à Beverly Hills, devenant ainsi la seule famille noire dans un environnement très blanc.

La première a eu lieu à Hollywood.

Mike Epps : “Il faut tout prendre à la légère, peu importe si la situation est difficile, si vous ne peuvez pas rire de quelque chose alors ça va vous tuer.”

Le film a été réalisé par Deon Taylor : “Ce que je faisais c‘était de voir la tension monter et je me suis dit que ce que je devais faire c‘était de faire quelque chose de drôle.Les gens sont tellement coincés et le racisme touche tout le monde. Je pense que si vous pouvez rire et aller au cinéma et vous moquer de quelque chose aussi stupide que le racisme alors c’est la meilleure façon de rassembler les gens autour de quelque chose de drôle.”

Mike Tyson et Snoop Dog font des apparitions dans ce film. Snoop Dog a qui on va laisser le dernier mot : “C’est un film qui est fait pour faire rire les gens et leur faire passer un bon moment. C’est juste un film.”

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Découvrez les 10 films européens qui ont marqué 2023

Les 5 meilleurs films européens de l'année selon l'Académie du cinéma européen

Wim Wenders, Prix Lumière 2023 à Lyon, "la source du cinéma"