PUBLICITÉ

Roberto Benigni dans une nouvelle adaptation de Pinocchio

Roberto Benigni dans une nouvelle adaptation de Pinocchio
Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Frédéric Ponsard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Roberto Benigni revient dans un Pinocchio revisité par Matteo Garrone, le réalisateur de Gomorra et Dogman. En hors-compétition à la Berlinale.

PUBLICITÉ

Roberto Begnini a fait comme à son habitude le spectacle sur le tapis rouge de la Berlinale pour la présentation de Pinocchio.

Il avait lui-même tourné et interprété Pinocchio en 2002, mais cette fois-ci, l'acteur italien joue le rôle de Gepetto dans cette nouvelle adaptation.

C'est Matteo Garrone, le réalisateur de Dogman et de Gomorra, qui a revisité pour le cinéma le chef d'oeuvre de Carlo Collodi.

La dernière version est beaucoup plus sombre que le classique de Disney des années 1940, en tout cas beaucoup plus réaliste selon le cinéaste, qui a voulu dans les décors et les costumes, rendre compte de la pauvreté de la péninsule à la fin du XIXème siècle... Le Pinocchio de Garrone reste une histoire universelle pour tous...

Roberto Benigni :"J'ai été dirigée par Matteo Garrone qui m'a pris par la main et m'a mis sur un chemin vraiment serein, chaud, doux et (mon personnage) plein d'amour pour son fils. C'est l'histoire d'amour d'un père. Et écoutez, ce n'est pas seulement pour les enfants mais aussi pour les parents. Ils passent de 5 ans à 85 ans, vous savez ?"

Pour Garrone, Pinocchio est un conte initiatique qu'il ne fallait pas trahir et rendre contemporain à la fois :"Le film parle de la violence et du danger que peut représenter la vie et ce qui nous entoure... Il parle aussi de l'importance de suivre les conseils qui vous sont données (par) vos parents, des sortes de fée (sic). Et à quel point les conséquences peuvent être dangereuses et tragiques".

Pinocchio est présenté en hors compétition à la Berlinale et sort en France le 18 mars.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un air africain à la fashion week de Paris

"My Salinger Year" en ouverture de la 70e édition de la Berlinale

Pendant 10 jours, Berlin s'habille aux couleurs du cinéma