EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

"Allen v. Farrow" revient sur 30 ans d'accusation d'abus sexuel du réalisateur sur sa fille

"Allen v. Farrow", Amy Ziering and Kirby Dick (HBO)
"Allen v. Farrow", Amy Ziering and Kirby Dick (HBO) Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Frédéric Ponsard
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Allen v. Farrow" est un film qui sent le souffre, car il met en lumière les accusations d'abus sexuel sur Dylan, la fille adoptée de Woody Allen et de Mia Farrow. Le célèbre cinéaste nie tout en bloc.

C'est un documentaire qui fait grand bruit et qui vient affirmer à nouveau que Woody Allen aurait eu des attitudes et des gestes plus que douteux envers Dylan, l'enfant adopté qu'il élevait avec l'actrice Mia Farrow. Les faits remontent à 1992, et la mère avait déjà donné l'alerte à l'époque.

PUBLICITÉ

Le film, qui a nécessité des années d'enquête et d'approche des principaux intéressés, semble confirmer les faits...

"Tout cela a été si révélateur pour moi. Je veux dire que je ne suis pas arrivée là avec une quelconque idée préconçue que c'était comme ceci ou comme cela. Je n'ai jamais dit à Dylan : "Oh, nous te croyons". Non, non, non, non. J'ai commencé à creuser avec un esprit complètement ouvert et j'ai trouvé que beaucoup de choses qui pointait vers cette affaire ont été dissimulé. Il y a de véritables manquements au bon déroulement de la justice".
Amy Herdy
investigatrice pour le film

Woody Allen n'a pas souhaité participer au film et donner sa version des faits. Il s'est contenté avec sa femme Soon-Yi, qui est aussi la fille adoptive de Mia Farrow, de parler d'un tissu de mensonge...

"Il aurait été merveilleux d'entendre sa version de l'histoire et de la mettre dans la série. Mais là encore, il n'est pas surprenant qu'il ait dit non parce qu'il dit non à toutes les interviews".
Kirby Dick
co-réalisateur

En tout cas, cette affaire entre inceste et pédophilie arrive dans un contexte où les paroles de femmes abusées se sont libérées depuis l'affaire Weinstein en 2017.

Dylan est l'une des premières à en avoir parlé publiquement dans les années 90.

"Dylan raconte son histoire avec une telle constance depuis si longtemps, plus de 30 ans, et c'est vrai le film est vraiment un témoignage de son courage. Et comme nous le montrons dans le film, elle s'est présentée à nouveau comme une adulte responsable, et ça des années avant MeToo. D'une certaine manière, elle est donc l'une des précurseures principales de l'avènement de MeToo. ".
Kirby Dick
co-réalisateur

La mini serie de 4 épisodes décortique l'affaire comme une enquête.

Elle vient d'être diffusée sur HBO.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Découvrez les 10 films européens qui ont marqué 2023

Les 5 meilleurs films européens de l'année selon l'Académie du cinéma européen

Wim Wenders, Prix Lumière 2023 à Lyon, "la source du cinéma"