This content is not available in your region

Phoenix, l'Europe et la scène chevillées au corps

euronews_icons_loading
Le concert du groupe Phoenix à Lyon
Le concert du groupe Phoenix à Lyon   -   Tous droits réservés  Fred Ponsard - euronews
Par Frédéric Ponsard

C'est l'un des rares groupes européens continentaux à avoir conquis l'Amérique. Le célèbre groupe Phoenix, originaire de Versailles en France, a imposé depuis 20 ans la force de sa musique pop.

Cinq ans après leur dernier album, et deux ans sans pouvoir tourner, ils reviennent sur scène à partir de cet été en Europe et dans le monde.

Frédéric Ponsard a rencontré des membres du groupe pour Euronews, lors de leur première date à Lyon, dans un endroit qu'ils adorent, l'amphithéâtre de Fourvière.

"On a déjà joué deux fois ici, et on nous a proposé de venir ici, on a tout de suite accepté, car pour commencer notre tournée c'est idéal (...). C'est l'un de nos endroits préférés," explique Christian Mazzalai, guitariste du groupe Phoenix.

"Notre musique est assez connectée à l'histoire de l'Europe, et là d'être dans un théâtre romain, c'est beaucoup d'émotions", souligne Laurent Brancowitz, également guitariste du groupe Phoenix. 

On est des enfants d'Européens, nos parents sont italiens, allemands...On est vraiment les produits de ce mélange de cultures européennes continentales.
Laurent Brancowitz
guitariste

Phoenix assume totalement ses références musicales classiques. Wolfgang Amadeus Mozart ou Franz Liszt sont cités dans leurs albums, avec cette haute idée de la culture européenne qu'ils ont dans leurs gênes !

"On est des enfants d'Européens, nos parents sont italiens, allemands, Thomas (Mars, le chanteur) c'est pareil. On est vraiment les produits de ce mélange de cultures européennes continentales. La solution c'était d'embrasser l'Europe comme Kraftwerk l'a fait : c'est eux qui ont eu les premiers le génie de ne pas parler des États-Unis, du rêve américain, mais de parler du rêve européen et en chantant en anglais des thèmes européens, profondément européens", raconte Laurent Brancowitz. 

La différence entre le studio et la scène : l'instantané, le lâcher-prise

Le groupe a interprété sur scène son dernier single, Alpha Zulu, en attendant l'album à suivre prochainement. 

Phoenix - Alpha Zulu - welovephoenix

Phoenix est connu pour être aussi bien un groupe de studio qu'un groupe qui explose sur scène.

"Le studio, c'est très mental alors que la scène c'est instantanée, c'est jeter, c'est le lâcher-prise, c'est deux univers totalement opposés qui se nourrissent l'un et l'autre", dit Christian Mazzalai.

"C'est toujours le même métier, le métier de celui qui monte sur scène devant un public. Et soudain, quelque chose de magique se passe. Et l'on croit à tout ce qui est dit sur scène, on y croit. On pleure alors que l'on sait que tout est faux quand c'est une pièce de théâtre, et quand un musicien arrive, soudain il est presque divin", ajoute Laurent Brancowitz.

Phoenix a également joué au Primavera sound de Barcelone, et reviendra à l'automne dans les grandes salles des capitales européennes.