Podcast | Edie Mukiibi sur le mouvement "Slow Food" et les systèmes agricoles en Afrique

La Surprise du Chef - Épisode 3 Edie Mukiibi
La Surprise du Chef - Épisode 3 Edie Mukiibi   -   Tous droits réservés  EURONEWS
Par Euronews

"Quand beaucoup de gens pensent à l'agriculture africaine, ils estiment que les systèmes traditionnels sont arriérés ou primitifs, mais ce sont ces systèmes qui nourrissent les gens en Afrique".

C'est ce qu'affirme Edie Mukiibi, un agriculteur, agronome et militant ougandais qui a récemment pris la tête du mouvement mondial "Slow Food", fondé par Carlo Petrini.

Il est notre invité pour le troisième épisode de "La surprise du chef", où nous avons voulu changer de menu et vous donner matière à réflexion - non seulement prendre conscience de ce qui se trouve sur nos assiettes, mais aussi connaître leurs origines et découvrir comment ils arrivent chez nous.

Mukiibi, aujourd'hui âgé d'une trentaine d'années, est à la tête d'un mouvement visant à préserver les cultures et les traditions alimentaires locales, actif dans 160 pays à travers 10 000 projets.

Avant d’arriver à ce poste, Mukiibi nous a raconté son parcours dans l’agriculture, qui a commencé dès son enfance. Issu d’une famille modeste, il travaillait sur un petit terrain familial près des rives du lac Victoria, dans la campagne ougandaise.

"Nous cultivions principalement des cultures tropicales, dont le café, le cacao, des légumes africains traditionnels comme l'aubergine, la patate douce... mais aussi l'aliment de base le plus important pour la partie centrale de l'Ouganda, à savoir la banane", explique-t-il.

Slow Food
Edie Mukiibi, Président de Slow FoodSlow Food

Cette passion lui a bien servi à l'école, où il a fini par passer beaucoup de temps dans le potager scolaire.

À l'époque, ses professeurs lui confiaient des tâches agricoles en guise de punition quand il arrivait en retard ou parlait en luganda, la langue locale, au lieu de l'anglais - deux "infractions" dont Mukiibi était un récidiviste.

Encouragé par le désir d'améliorer les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles comme lui, Mukiibi poursuivit ses études en agriculture à l'université de Makerere, dans la capitale, Kampala.

Mais c'est là qu'une expérience éprouvante dans le cadre d'un projet d'agrobusiness a profondément bouleversé la vision de Mukiibi sur les systèmes agricoles et l'a mis sur la voie qui le mènerait à "Slow Food".

Pour entendre l'histoire de Mukiibi dans son intégralité, et en savoir plus sur le mouvement Slow Food, écoutez l'épisode dans son intégralité, sur toutes les plateformes de podcasts.

Si vous avez envie de tester de nouvelles recettes et que vous voulez en savoir davantage sur les ingrédients africains, écoutez les premieret deuxième épisodes de notre série sur le fonio et le bambara.

Le podcast "La Surprise du Chef" est financé par le Centre européen de journalisme, par le biais du programme Solutions Journalism Accelerator. Ce fonds est soutenu par la Fondation Bill & Melinda Gates.