PUBLICITÉ

Richard Bellia, une vie de photos et de rock'n roll

Robert Smith, The Cure, 1985
Robert Smith, The Cure, 1985 Tous droits réservés Richard Bellia
Tous droits réservés Richard Bellia
Par Frédéric PonsardTokunbo Salako
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le photographe Richard Bellia vient d'ouvrir sa galerie à Annonay en Ardèche après plus de 40 ans de carrière et des milliers de clichés des plus grands stars comme des anonymes du rock'n roll.

PUBLICITÉ

C'est à Annonay, à une heure de route de Lyon en France, que Richard Bellia a posé ses valises, ses bacs de vinyles et ses milliers de photos. 

Un écran idéal pour y ouvrir une galerie selon Richard Bellia : Annonay est à la fois proche d'un grand centre urbain, à quelques minutes de la Vallée du Rhône qui est l'une des voies les plus fréquentées d'Europe, et en même temps, un peu en retrait de la foule, au pied du Massif Central et des Monts d'Ardèche. Le photographe a pu bénéficier pour son installation d'un soutien de la Ville d'Annonay qui a intelligemment proposé à prix attractifs des locaux commerciaux de son centre historique médiéval restauré à des artistes et artisans.

 Dont acte. En novembre 2022, Richard Bellia ouvre une galerie et se sédentarise, après plus de 40 ans de carrière, à courir les scènes et les festivals du monde entier. 

"Je choisis d'abord avec mes oreilles ! Et puis, tu réalises que les gens derrière cette musique sont cool et sincères. Et quand tu as la chance de te retrouver avec eux et d'être créatif, c'est super cool."
Richard Bellia
Photographe

Richard Bellia a toujours mêlé étroitement sa vie avec sa double passion pour la photo et le rock' n roll.

Son premier "shooting" a eu lieu presque par hasard au cours de l'été 1980 lors d'un festival dans sa Lorraine natale où The Clash et The Cure partageait la même affiche. Une révélation. 

Depuis, il n'a pas arrêté, multipliant les publications dans la presse, photographiant aussi bien la scène française que britannique (il vécut à Londres 7 ans, qu'il connaît comme sa pocket) ou internationale, de Kraftwerk à Iggy Pop, en passant par Serge Gainsbourg, James Brown, Léo Ferré, Féla Kuti ou David Bowie.

Un puriste s'il en est de l'argentique, de la prise de vues au développement, prenant le temps qu'il faut pour réaliser le tirage qui lui plaît.

Je suis indépendant, au sens propre du terme. Je ne prends pas de photos le lundi dont quelqu'un a besoin le mardi. Alors pourquoi je me donnerais la peine de prendre cette photo si je n'apprécie pas l'artiste ? Zéro intérêt à photographier des gens que je n'aime pas.
Richard Bellia
Photographe

Le travail de Richard Bellia est à découvrir dans sa galerie d'Annonay en Ardèche, dans la Vallée du Rhône. Avec ses meilleurs clichés et de nombreux inédits jamais publiés...

A suivre également sur Facebook et Instagram.

Journaliste • Frédéric Ponsard

Video editor • Frédéric Ponsard

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les lauréats régionaux du World Press Photo 2023 montrent l'importance du photojournalisme

L'Institut Lumière de Lyon rend hommage à Raymond Depardon

Festival de Cannes 2024 : les 15 moments inoubliables en images