Noam Chomsky, chantre de la liberté d'expression, fête ses 95 ans

Noam Chomsky à son domicile de Cambridge (Massachusetts), le 10 octobre 1977\.
Noam Chomsky à son domicile de Cambridge (Massachusetts), le 10 octobre 1977\. Tous droits réservés AP Photo
Par Jonny Walfisz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Noam Chomsky fête ses 95 ans. Retour sur le parcours de ce philosophe américain devenu une figure monumentale de la linguistique moderne et de la liberté d'expression.

PUBLICITÉ

L'époque où les philosophes étaient les célébrités les plus en vue est révolue. Il y a d'abord eu les Grecs de l'Antiquité. À l'époque hellénique, personne ne faisait plus parler de lui que Diogène le Cynique, qui dormait dans un tonneau, ou l'exécution publique de Socrate par la ciguë empoisonnée.

Quelques milliers d'années plus tard, une autre ère de philosophes vedettes s'est ouverte en France, lorsque les foules s'amassaient pour écouter la théorie de l'existentialisme de Jean-Paul Sartre ou les lectures féministes de Simone de Beauvoir.

Aujourd'hui, il semble que le dernier bastion de la célébrité en philosophie soit le seul et unique Noam Chomsky.

Né il y a 95 ans, Noam Chomsky est originaire de Philadelphie et est fils d'immigrés juifs de l'Empire russe.

À l'université de Pennsylvanie, Noam Chomsky a obtenu ses diplômes et son doctorat, d'abord en linguistique et en hébreu moderne, avant de se spécialiser dans la philosophie du langage. 

En tant que philosophe vivant potentiellement le plus célèbre, il est à noter que la formation universitaire de Noam Chomsky porte sur un domaine philosophique beaucoup plus spécialisé que d'autres homologues célèbres.

En fait, sa plus grande contribution à la philosophie académique est sa théorie de la grammaire universelle. Sans entrer dans les détails, Noam Chomsky a soutenu que les êtres humains ont un sens inné de la grammaire linguistique qui précède tout apprentissage de la langue. Selon lui, c'est la raison pour laquelle les êtres humains sont si doués pour apprendre les langues complexes que nous parlons dès le plus jeune âge.

Noam Chomsky, à droite, lors d'une conférence de presse de soutien à la flottille pour Gaza dans le port de Gaza City, samedi 20 octobre 2012
Noam Chomsky, à droite, lors d'une conférence de presse de soutien à la flottille pour Gaza dans le port de Gaza City, samedi 20 octobre 2012Hatem Moussa/AP

Si ses théories sur la grammaire et les structures syntaxiques ont fait de lui une sommité, c'est le passage de Noam Chomsky à la critique politique publique qui l'a rendu véritablement célèbre.

À partir des années 60, Noam Chomsky s'est publiquement exprimé contre la guerre du Vietnam. Ce qui a attiré l'attention du président Richard Nixon, qui le considérait comme un opposant politique.

Noam Chomsky a publié des ouvrages de philosophie politique qui défendent des positions anti-guerre, l'anti-fascisme et la liberté d'expression. Une défense de la liberté d'expression qui l'a ainsi conduit à défendre les droits du négationniste français, Robert Faurisson, aussi infâme sa position soit-elle.

Julian Assange, à gauche, aux côtés du linguiste, philosophe et écrivain américain Noam Chomsky
Julian Assange, à gauche, aux côtés du linguiste, philosophe et écrivain américain Noam ChomskyYui Mok/ap

Si vous voulez que quelqu'un prenne position sur des sujets politiques qui divisent, du conflit israélo-palestinien au consumérisme de masse américain, avec l'éloquence d'un universitaire, Noam Chomsky est l'homme de la situation. Il n'est pas surprenant qu'il soit devenu si célèbre au cours de sa longue carrière de philosophe. 

Pour célébrer son 95e anniversaire, voici quelques-unes de ses citations: 

"Si nous ne croyons pas à la liberté d'expression pour les personnes que nous méprisons, nous n'y croyons pas du tout".

"La démocratie néolibérale. Au lieu de citoyens, elle produit des consommateurs. Au lieu de communautés, elle produit des centres commerciaux. Le résultat net est une société atomisée d'individus désengagés qui se sentent démoralisés et socialement impuissants."

"L'optimisme est une stratégie pour construire un avenir meilleur. Car si vous ne croyez pas que l'avenir peut être meilleur, il est peu probable que vous preniez la responsabilité de l'améliorer."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Décès de Michael Gambon, l'interprète de Dumbledore dans Harry Potter

Décès de l'acteur David McCallum à 90 ans

Décès de Jane Birkin à l'âge de 76 ans