Les artistes que l'UE veut recruter pour mobiliser les jeunes électeurs avant les élections européennes

Stromae, Rosalía et Måneskin font partie des artistes musicaux que la Commission européenne envisage de contacter avant les élections européennes.
Stromae, Rosalía et Måneskin font partie des artistes musicaux que la Commission européenne envisage de contacter avant les élections européennes. Tous droits réservés Associated Press.
Par Maria PsaraJorge Liboreiro
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La Commission européenne envisage de constacter Rosalía, Måneskin, Angèle et Stromae pour appeler les jeunes électeurs à participer au scrutin européen qui se déroulera début juin.

PUBLICITÉ

Rosalía, Måneskin, Angèle et Stromae figurent en haut de la liste des noms que la Commission européenne envisage de contacter dans les prochains jours, a appris Euronews en exclusivité.

D'autres artistes, ainsi que des athlètes seront également approchés, a déclaré un fonctionnaire de l'UE au courant du processus.

La sélection des célébrités nées en Europe s'efforcera de respecter un équilibre géographique afin de toucher le plus grand nombre de citoyens dans les 27 États membres.

Cette précision intervient un jour après l’appel lancé à Taylor Swift par le vice-président de la Commission européenne, Margaritis Schinas, pour demander à la chanteuse américaine de convaincre les jeunes électeurs de participer aux élections européennes qui auront lieu du 6 au 9 juin.

"Personne ne peut mobiliser les jeunes mieux que les jeunes, c'est comme ça que ça marche", a déclaré mercredi Margaritis Schinas.

"Pour vous donner un exemple : Taylor Swift, en septembre dernier, a appelé sur les réseaux sociaux les jeunes Américains à s'inscrire sur les listes électorales. Le lendemain de son message, 35 000 jeunes Américains s'étaient inscrits sur les listes électorales", a-t-il poursuivi.

Taylor Swift est attendue à Paris le 9 mai, soit lors de la Journée de l'Europe. Outre la France, la tournée européenne comprendra des concerts à guichets fermés dans d'autres États membres, tels que la Suède, le Portugal, l'Espagne, l'Irlande, les Pays-Bas, l'Italie, l'Allemagne, la Pologne et l'Autriche.

"Taylor Swift sera en Europe en mai", a expliqué le vice-président de la Commission, "j'espère donc qu'elle fera la même chose pour les jeunes Européens et que quelqu'un de son équipe de communication suivra cette conférence de presse et lui transmettra cette demande".

Contrairement à l’appel lancé lors de sa conférence de presse, la demande aux artistes européens se fera formellement par le biais de leurs équipes de presse, a déclaré le fonctionnaire de l'UE, qui s'est exprimé sous couvert de l'anonymat.

Euractiv a précédemment rapporté les projets du Parlement européen pour obtenir l'aide des célébrités avant le scrutin.

Viser haut

La sélection de noms révélée jeudi est délibérément conçue pour attirer les jeunes électeurs : Rosalía, Måneskin, Angèle et Stromae sont parmi les artistes les plus populaires, avec une forte audience sur les médias sociaux que l’UE espère pouvoir utiliser pour sensibiliser le public aux élections continentales.

Obtenir le soutien de ces quatre artistes serait un grand coup de pouce pour la campagne européenne. Toutefois, il n'est pas certain qu'ils répondent à l'appel de la Commission.

Le taux de participation aux élections pour désigner les députés européens est généralement faible, avec de profondes divergences entre les pays. En 2019, le taux de participation s'est élevé à 50,66 %, dépassant le seuil des 50 % pour la première fois depuis 1994. Selon l'enquête Eurobaromètre, cette progression était en grande partie due à la participation des jeunes.

Cette année, quatre États membres : la Belgique, l'Allemagne, Malte et l'Autriche, autoriseront les citoyens âgés de 16 ans ou plus à voter, dans l'espoir de dynamiser l'exercice démocratique à l'échelle du continent.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

DJ Jyoty revient pour Euronews, sur les raisons qui l'ont poussée à "boycotter l'Allemagne"

Les populistes de droite pourraient prendre le contrôle du Parlement européen pour la première fois

"Le départ de Charles Michel va créer également une sorte de vide de pouvoir"