PUBLICITÉ

Dix choses à savoir pour fêter la Saint-Patrick le 17 mars

Les Irlandais fêteront, cette année encore, la Saint-Patrick comme il se doit !
Les Irlandais fêteront, cette année encore, la Saint-Patrick comme il se doit ! Tous droits réservés Peter Morrison/AP
Tous droits réservés Peter Morrison/AP
Par Rita PalfiEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Saviez-vous que saint Patrick ne s'appelait pas Patrick ? Avant de boire votre Guinness habillé en vert, faites le point sur cette fête irlandaise !

PUBLICITÉ

1. Saint Patrick n'était ne s'appelait pas Patrick et n'était pas irlandais

Son nom d'origine était Maewyn Succat. Il est né à la fin du IVe siècle en Grande-Bretagne contrôlée par les Romans, avant d'être enlevé par des pillards irlandais et vendu comme esclave pour garder les moutons. Il s'est échappé, est retourné en Grande-Bretagne et s'est réfugié dans un monastère.

Des années plus tard, il est devenu prêtre, a pris le nom de Patricius et est retourné en Irlande pour tenter de convertir le pays au christianisme. Il est aujourd'hui le principal saint patron de l'Irlande et, selon la légende, il jugera les Irlandais le jour du jugement dernier.

2. Le vert n'était pas sa couleur

La couleur traditionnelle associée à l'origine à saint Patrick était le bleu ; une nuance de bleu porte même son nom.

Le vert est devenu populaire au XVIIIe siècle, lorsque l'idée originale de porter un trèfle (lié à saint Patrick) a été adoptée par le mouvement indépendantiste irlandais ; le port du vert est donc devenu un symbole de soutien à l'indépendance de l'Irlande.

3. Pourquoi le trèfle est-il associé à Saint Patrick ?

Il a utilisé le trèfle à trois feuilles pour expliquer aux païens la sainte trinité : comment le Père, le Fils et le Saint-Esprit peuvent être des entités séparées mais aussi former une unité. 

De nos jours, le trèfle est plutôt un symbole de chance, dans le monde entier, en particulier le trèfle à quatre feuilles : vous avez une chance sur 10 000 d'en trouver un parmi un parterre de trèfles.

4. Saint Patrick a-t-il chassé les serpents d'Irlande ?

Métaphoriquement, cela pourrait être vrai ! Mais les scientifiques affirment qu'aucun serpent ne vivait dans l'Irlande post-glaciaire.

5. Pourquoi est-ce le 17 mars ?

Saint Patrick est mort le 17 mars, en 461. L'Église catholique désigne le jour de la mort d'un saint comme un jour saint car il est considéré comme le jour où il entre au paradis.

C'est un jour férié non seulement en Irlande, en Irlande du Nord, mais aussi sur l'île de Montserrat, dans les Caraïbes (fondée par des réfugiés irlandais) et la province canadienne de Terre-Neuve.

6. Jusqu'en 1970, il était interdit d'aller au pub le jour de la Saint-Patrick

Jusqu'en 1970, une loi irlandaise déclarait que la Saint-Patrick était une fête religieuse pour tout le pays. Cela signifiait que tous les pubs devaient être fermés ce jour-là. Lorsque la Saint-Patrick a été reclassée en fête nationale, la loi a été annulée et les pubs ont été ouverts pour les célébrations.

De nos jours, les festivités de la Saint-Patrick sont critiquées pour leur caractère trop commercial et le fait qu'elles n'honorent plus le saint et son héritage.

7. Une fête pour tous les Irlandais du monde

PUBLICITÉ

Dans le monde entier, les célébrations comprennent des défilés, des festivals et des Ceili (fêtes avec de la musique et des danses folkloriques gaéliques). La première célébration aux États-Unis a eu lieu à Boston en 1737.

Le premier défilé de la Saint-Patrick n'a pas eu lieu en Irlande mais à New York, dans les années 1760. 

Environ 31,5 millions d'Américains (presque 10% de la population) ont déclaré une ascendance irlandaise lors du dernier recensement (2021). La population de l'Irlande est de 5 millions d'habitants (2021).

L'une des principales raisons de l'émigration irlandaise a été la famine de la pomme de terre en Irlande, à la fin des années 1840, lorsque des millions de personnes ont quitté le pays pour se rendre aux États-Unis. Cette migration s'est poursuivie tout au long du siècle.

Par ailleurs, le Paddy's Day (comme on l'appelle familièrement) n'est pas seulement célébré sur Terre. En 2011, un astronaute irlando-américain a joué un air sur une flûte vieille de 100 ans, à bord de la Station spatiale internationale.

PUBLICITÉ

8. Qu'est-ce que le président américain Joe Biden recevra cette année pour marquer la journée ?

La même chose que chaque année depuis qu'il est président des États-Unis : une coupe en cristal remplie de trèfles. Il s'agit d'un cadeau traditionnellement offert par le Premier ministre irlandais au dirigeant des États-Unis, depuis 1952.

9. Sexisme parmi les lutins !

Le traditionnel lutin (Shamrock) de la saint Patrick
Le traditionnel lutin (Shamrock) de la saint PatrickPeter Morrison/Copyright 2020 The AP. All rights reserved.

Il n'y a pas de farfadets de sexe féminin. Cette espèce mystique du folklore irlandais, exclusivement masculine, est censée garder les pots d'or trouvés au bout de l'arc-en-ciel.

Il existe plusieurs estimations de la valeur d'un pot d'or trouvé au bas de l'arc-en-ciel : de 405 000 euros à presque 2 million d'euros. N'hésitez donc pas à en chercher !

PUBLICITÉ

10. Un jour à célébrer avec une Guinness

Les ventes de Guinness explosent le jour de la Saint-Patrick. Si 10 millions de pintes de cette bière noire sont consommées chaque jour dans le monde en moyenne, le jour de la saint Patrick, il y aurait environ 14 millions de pintes de Guinness descendues le 17 mars !

À propos, tout comme saint Patrick, la bière la plus célèbre d'Irlande a également changé de nom au fil des ans : À l'origine, elle s'appelait Porter, puis Stout Porter.

Pour finir, voici ce que l'on dit en Irlande au moment de trinquer : "Que le toit au-dessus de nous ne s'écroule jamais, et que nous, amis rassemblés sous ce toit, ne tombions jamais !" Santé !

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irlande : la santé des demandeurs d'asiles est menacée par le recrudescence de maladies

L'Espagne et l'Irlande demandent une "révision urgente" de l'accord UE-Israël

Irlande du Nord : Rishi Sunak et Leo Varadkar à Belfast pour "un jour historique"