Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Reboisement, recherche et développement, l'ambition verte de l'Angola

euronews_icons_loading
Green Angola
Green Angola   -   Tous droits réservés  euronews
Par Chris Burns  & Dinamene Cruz

Une agriculture riche, verte et luxuriante couvre une grande partie de l’Angola. Mais certaines zones ont besoin d'un reverdissement, comme certaines mines de diamants par exemple où la terre cultivable a été arrachée pour permettre de creuser et d’atteindre les pierres précieuses essentielles à l’économie du pays.

euronews
Green Angolaeuronews

Le programme de reforestation lancé près de Chipeta et dans bien d’autres villes est donc important. Des millions de semis prennent ainsi la route vers des terres arides avec pour mission de restaurer les habitats naturels.

"Nous avons déjà planté sur une vingtaine d'hectares. De l'acajou d'Afrique sur environ quatre hectares et différentes variétés locales d’eucalyptus sur tout le reste", détaille Esmeraldo Boaventura Sakulukusso, directeur technique de la production forestière.

Environ 200 employés participent à cette opération. Ils préparent dans un premier temps la terre nécessaire à la plantation des semis.

"Nous avons une zone de substrats de plantation sur la quelle nous produisons d’abord le CAC. Il s’agit de balles de riz carbonisé que pour faire court, nous appelons CAC", dit Esmeraldo.

Une équipe s'occupe des semis et les répartit dans de petits sacs. Une autre équipe s’attelle à l’arrosage en veillant à ce que les graines restent suffisamment humides.

"Développer des forêts prend beaucoup de temps. Je plante aujourd'hui mais ce sont mes enfants et mes petits-enfants qui récolteront le fruit de ces semences", reconnaît Esmeraldo Boaventura Sakulukusso, directeur technique de la production forestière.

Avelina Catembo da Costa est l'agronome responsable de la zone dite d'adaptation, où les jeunes plants mûrissent avant d'être replantés dans la nature.

"Les plantes font l'objet d'une surveillance constante pendant environ un à deux mois avant de rejoindre l'endroit qui leur est assigné. Il leur faudra du temps pour s'adapter, car une fois dans la nature, elles ne recevront pas les mêmes soins que ceux qu’on leur prodigue ici dans les serres (...) de nombreuses zones sont dévastées, notre projet est donc conçu pour replanter dans ces endroits stériles. Nous aimerions aussi grâce à ce programme, remodeler positivement l’esprit de la population.", dit-elle.

euronews
Green Angolaeuronews

Recherche et développement

L'opération inclut la recherche et le développement de nouvelles variétés d'arbres adaptées aux différents types de climats de l'Angola.

"Nous allons réaliser des études en lien avec la variabilité ou l'amélioration génétique de plusieurs espèces. Certaines recherches s’intéressent à la capacité d'adaptation d’espèces exotiques dans notre écosystème angolais", explique Augusto Futi, chef de la recherche et du développement.

Ces forêts nous protégeront des grandes catastrophes et de la désertification
Augusto Futi
Responsable recherche et développement

Le projet à Chipeta peut contribuer à sensibiliser à la nécessité de la reforestation dans tout l'Angola.

"La commune de Chipeta servira de vitrine, car beaucoup sont curieux de savoir en quoi consiste réelement la Réforme du Reboisement. Il sera possible de voir des images, reconnaître facilement la qualité de la production et d’être témoins des recherches engendrées par ce projet de reboisement (...) s'il y a un exemple que je veux donner, c'est celui de la création et de l’héritage en matière de recherche qui servira génération après génération", ajoute Augusto Futi.

euronews
Green Angolaeuronews

La recherche et la plantation exigent une vision à long terme. Et pour Esmeraldo, un élargissement aux zones productrices de diamants.

"Notre objectif aujourd’hui est de replanter de la végétation dans la mine de Catoca ainsi que dans d'autres mines situées dans les provinces minières de Lunda Norte et Lunda Sul", dit Esmeraldo Boaventura Sakulukusso, directeur technique de la production forestière.

L'autre vision à long terme est de faire en sorte que les jeunes d'aujourd'hui soient prêts pour les décennies de travail à venir.

"Nos enfants doivent être sensibilisés aux raisons pour lesquelles la plantation est si importante pour nous. Pourquoi devons-nous remplacer les arbres ? Créer de nouvelles forêts ? Parce que ce sont ces forêts qui nous protégeront des grandes catastrophes et des désastres tels que la désertification", conclut Augusto Futi.

Avec cet ambitieux programme dédié à la reforestation de l'Angola, les forces armées angolaises jouent un rôle clé dans l’avenir verdoyant du pays.