EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le chat sauvage avait de la cocaïne dans l'organisme

L'association de protection animale de Cincinatti soigne le serval après avoir découvert qu'il avait de la cocaïne dans l'organisme.
L'association de protection animale de Cincinatti soigne le serval après avoir découvert qu'il avait de la cocaïne dans l'organisme. Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Angela Symons avec AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Aux États-Unis, les autorités ont confisqué à son propriétaire un serval, une espèce de félin sauvage interdite dans l'Ohio.

PUBLICITÉ

Un serval (animal de la famille des félins) a été retrouvé avec de la cocaïne dans son organisme dans l'Ohio, aux États-Unis. Il appartenait illégalement à un habitant de la région et s'est échappé lors d'un contrôle routier, en janvier.

L'histoire du chat sauvage a fait le tour du web et les utilisateurs des médias sociaux l'ont comparée au film "Cocaine Bear", sorti récemment. Cette comédie d'horreur absurde immortalise l'histoire vraie d'un ours noir de 80 kg retrouvé mort près d'un sac de sport et de 1,9 million d'euros de cocaïne en 1985.

Comment le "chat cocaïné" s'est-il échappé ?

Selon les responsables locaux du contrôle vétérinaire, le félin s'est échappé après que son propriétaire a été arrêté par la police de Cincinnati, en janvier. Il a sauté de la voiture dans un arbre.

Dans l'Ohio, il est illégal de posséder des servals, qui peuvent peser jusqu'à 18 kg.

Comment a-t-on découvert que le chat avait de la cocaïne dans son organisme ?

Une fois le serval pris en charge par le refuge pour animaux, l'équipe a effectué un test de dépistage de drogues qui a révélé la présence de cocaïne dans son organisme, sans que l'on ne sache pourquoi.

Ce n'est pas la première fois qu'un animal sauvage est testé positif à la drogue par le refuge. En 2022, le groupe a recueilli un singe capucin qui avait de la méthamphétamine dans son organisme.

Depuis cette affaire, le refuge a pris l'habitude de soumettre les animaux exotiques qui arrivent au refuge à des tests de dépistage de drogues.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mykolaïv : un zoo dans la guerre

En Amazonie, les scientifiques étudient la biodiversité pour tenter de la protéger

Une vague de chaleur pourrait être mortelle lors des Jeux olympiques de Paris