PUBLICITÉ

La pollution des jets privés a doublé en un an en Europe

Un jet privé quitte l'aéroport Arlanda de Stockholm, le 02.08.2019.
Un jet privé quitte l'aéroport Arlanda de Stockholm, le 02.08.2019. Tous droits réservés Fredrik Persson/AP
Tous droits réservés Fredrik Persson/AP
Par Joshua Askew (adapté de l'anglais)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Plusieurs ONG réclament l'interdiction de ce "luxe inutile et polluant" au nom de la lutte contre le réchauffement climatique.

PUBLICITÉ

Les émissions des jets privés ont grimpé en flèche en Europe, selon un rapport de Greenpeace. Ces résultats mettent en évidence l'impact climatique dévastateur des élites mondiales, déclare l'ONG, qui appelle à l'interdiction des jets privés.

L'association de défense de l'environnement constate que ces avions ont émis plus de 5 millions de tonnes de CO2 ces trois dernières années, le nombre de vols passant d'environ 120 000 en 2020 à environ 575 000 en 2022, soit à peu près une multiplication par six en deux ans.

Cette quantité de dioxyde de carbone est supérieure à ce que l'Ouganda - un pays de quelque 46 millions d'habitants - produit en un an.

"Les personnes vulnérables sont en première ligne des conséquences de la destruction du climat, ce sont celles qui sont poussées dans la pauvreté par la flambée des prix des carburants, alors qu'elles sont les moins responsables de ces crises", affirme Thomas Gelin, chargé de campagne de Greenpeace pour les transports dans l'Union européenne.

"Il est extrêmement injuste que des personnes riches puissent détruire le climat de cette manière".

Steve Marcus/LAS VEGAS SUN
Brian May et Roger Taylor du groupe Queen arrivent à Las Vegas, le 28.08.2018.Steve Marcus/LAS VEGAS SUN

Pour seulement l'année dernière, les émissions de CO2 de ces avions ont plus que doublé.

La plupart des vols en jet privé ont eu lieu en France, au Royaume-Uni et en Allemagne - les pays les plus grands et les plus riches d'Europe - et sur des distances inférieures à 750 km.

À quel point les jets privés sont-ils nocifs pour l'environnement ?

Les avions privés produisent des émissions nettement plus élevées que les autres modes de transport. Un voyage moyen à bord d'un jet privé produit l'équivalent en CO2 de 16 fois le trajet Paris-Rome d'une voiture à essence.

"La pollution de ces usages luxueux doit être la première à disparaître. Nous avons besoin d'une interdiction des jets privés", estime Thomas Gelin.

En novembre, Oxfam a constaté que les milliardaires sont responsables d'un million de fois plus d'émissions de gaz à effet de serre que le citoyen moyen.

Cette étude vient s'ajouter aux appels lancés aux ultra-riches pour qu'ils assument une plus grande part de la responsabilité financière de la lutte contre l'urgence climatique.

Faut-il interdire les jets privés ?

Selon le rapport de Greenpeace, la liaison en jet privé la plus fréquente en Europe l'année dernière était Paris-Londres, avec une moyenne de neuf voyages quotidiens entre ces deux villes.

Cet itinéraire bénéficie d'une liaison ferroviaire directe et régulière en un peu moins de deux heures.

Le gouvernement français a fait pression pour que l'UE renforce les règles concernant les jets privés, les vols courts et les vols à très bas prix.

Lors d'une réunion des ministres des transports de l'UE en décembre, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg et le Portugal ont exprimé leur soutien à l'appel de la France.

La réduction des émissions de l'aviation fait partie de la lutte contre le changement climatique, même si des mesures radicales doivent être prises dans de nombreux autres domaines.

Le secteur représente plus de deux pour cent des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pollution mortelle de l'air dans les villes européennes : une nouvelle étude confirme les causes

Stocker l'énergie grâce aux anciennes mines

Baisser la limite de vitesse sur les autoroutes : une bonne idée ?