EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Infrastructures maritimes de l'UE : "Il faut nous protéger des actions hostiles"

En partenariat avec The European Commission
Infrastructures maritimes de l'UE : "Il faut nous protéger des actions hostiles"
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Denis Loctier
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que l'incident récent du Nord Stream a soulevé des interrogations sur la sécurité des infrastructures maritimes européennes, le professeur Christian Bueger nous livre son éclairage sur la menace très actuelle "d'actions hostiles d'États adversaires".

De nombreux aspects de notre vie quotidienne, comme l'accès à internet, les transactions financières et l'approvisionnement en énergie, dépendent de câbles sous-marins et d'infrastructures maritimes. Des incidents tels que l'explosion qui a touché le Nord Stream ont conduit l'Union européenne et l'OTAN à élaborer des plans pour améliorer la sécurité. Mais il reste difficile de parvenir à un consensus sur les responsabilités et le financement.

Le professeur Christian Bueger, expert en sécurité maritime, a co-écrit une analyse sur les menaces à la sécurité de ce type d'équipements

Dans une interview pour notre magazine "Ocean" à Genève, il souligne l'importance de ces infrastructures et les risques auxquels elles sont exposées.

"Les câbles, qu'il s'agisse de câbles de données ou de câbles électriques, ont constamment des défaillances : la mer est un environnement hostile, donc tous les jours, il arrive qu'ils aient un problème," fait remarquer le professeur spécialiste des relations internationales à l'Université de Copenhague. "En général, nous ne nous en rendons pas compte car ils sont réparés relativement vite," dit-il.

Euronews
Exercice de sécurité sur un parc éolien en mer du Nord belgeEuronews

"Ces câbles peuvent être délibérément pris pour cibles"

"Mais aujourd'hui, nous vivons dans un environnement différent où ces câbles peuvent être délibérément pris pour cibles par des États adversaires, il peut s'agir d'actions hostiles," souligne-t-il.

"Souvent, cela n'implique pas un véritable acte de guerre, mais nous savons que le câble a été attaqué," indique-t-il. "L'incident du Nord Stream en est un très bon exemple : nous ne savons toujours pas qui en était à l'origine, ni comment il a été déclenché," renchérit-il.

"Il faut intensifier nos efforts de protection"

"Il s'agit là, de la principale menace ou des principaux scénarios : nos infrastructures maritimes seront attaquées à grande échelle sans que nous sachions qui l'a fait, comment cela s'est produit, et sans que nous ayons les capacités de réparer les choses aussi vite que nécessaire," décrit Christian Bueger.

"Face à cela, nous devons principalement, réfléchir à des alternatives et intensifier nos efforts pour protéger nos infrastructures maritimes," insiste-t-il.

Journaliste • Denis Loctier

Video editor • Silvia Lizardo

Partager cet article