EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Climat : vague de chaleur marine sur les côtes britanniques

Falaises à l'ouest de Branscombe, dans le sud de l'Angleterre.
Falaises à l'ouest de Branscombe, dans le sud de l'Angleterre. Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Ces derniers mois, les températures moyennes à la surface de l’Atlantique nord ont été les plus chaudes jamais enregistrées.

PUBLICITÉ

Une vague de chaleur marine s'abat actuellement sur les côtes britanniques et suscite l'inquiétude des météorologues. Selon les experts, les rayons du soleil sont plus intenses dans la région en raison du changement climatique, et de la diminution cette année des poussières du Sahara et des glaces de l'Arctique.

"Dans certains endroits, les températures sont supérieures de quatre ou cinq degrés à ce que l'on attend normalement à cette époque de l'année, dit Thomas Rippeth, océanographe physique de l'université de Bangor. L'océan n'est pas comme l'atmosphère. Il ne se réchauffe pas et ne se refroidit pas rapidement. Il faut beaucoup de temps pour qu'il se réchauffe et beaucoup de temps pour qu'il se refroidisse".

En visionnant une carte thermique, on constate que l'augmentation des températures est bien visible sur toute la côte est de l'Atlantique. Un réchauffement qui peut entraîner des phénomènes météorologiques extrêmes.

Euronews
Carte thermique qui affiche les températures de l'Atlantique nord en mai et juin 2023.Euronews

"L'océan joue un rôle absolument essentiel, prévient Thomas Rippeth. 95% du transfert d'énergie du rayonnement solaire vers l'infrarouge a lieu à la surface de l'océan. La répartition de ce transfert influe sur nos systèmes météorologiques. Si l'on réchauffe trop l'océan, les températures élevées de l'océan provoquent les tempêtes les plus violentes. Les ouragans, par exemple, se forment lorsque la température de l'eau est supérieure à 26 degrés Celsius".

Ces derniers mois, les températures moyennes à la surface de l’Atlantique nord ont été les plus chaudes jamais enregistrées.

Chaque vague de chaleur entraîne migrations ou même extinctions d’espèces, et perturbe l’ensemble des écosystèmes marins.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Climat : le réchauffement mondial atteindra 1,5°C dès 2030-2035, selon le GIEC

Temu, Shein, SKIMS : la fast fashion chinoise, une catastrophe humaine et environnementale

Pourquoi l'Europe connaît-elle des conditions météorologiques aussi extrêmes ?