EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Grèce : sur l'île de Kos, les produits locaux souffrent du dérèglement climatique

Des oliviers en Grèce, à l'ouest d'Athènes
Des oliviers en Grèce, à l'ouest d'Athènes Tous droits réservés Petros Giannakouris/AP
Tous droits réservés Petros Giannakouris/AP
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des températures extrêmes, autour de 40 degrés, peuvent littéralement brûler les fleurs de l'olivier.

PUBLICITÉ

Kos est l'une des destinations touristiques grecques les plus prisées. Chaque année, l'île accueille environ 1,3 million de visiteurs. Mais à terme, les vagues de canicule répétées pourraient dissuader les vacanciers et impacter un secteur important de l’économie.

Les oliviers menacés par la chaleur

Agriculteurs et producteurs locaux subissent déjà les conséquences du changement climatique : des températures extrêmes, autour de 40 degrés, peuvent littéralement brûler les fleurs blanches de l'olivier.

De plus, les hivers de plus en plus doux réduisent progressivement les heures de refroidissement des arbres. En moyenne, 300 à 600 heures de "refroidissement" des oliviers sont considérées comme nécessaires à leur croissance.

"Le changement climatique a eu un impact très important sur la production d'huile d'olive, non seulement sur notre île, mais aussi dans toute la Grèce. Pour l'année à venir, nous nous attendons à une production d'environ 30% , au mieux 40% de la production de l'année dernière, et cela est principalement dû au changement climatique", souligne Ioannis Papadimitriou, un oléiculteur grec.

Miel : les abeilles désorientées par les hivers doux

Les apiculteurs de l'île sont confrontés aux mêmes difficultés. Les hiver doux font croire aux abeilles qu'elles sont au printemps. La floraison intervient trop tôt et

et de nombreuses fleurs sont "mortes" en juin.

L'instabilité de la météo est un autre facteur problématique. "Nous avons eu un temps fou cette année et nous en voyons les effets. Ils (les problèmes) apparaissent maintenant que la production a commencé. Nous avons eu beaucoup de pluie au mauvais moment et maintenant beaucoup de chaleur. Je constate que la récolte n'est pas à la hauteur des attentes. D'abord en quantité, mais dans quelque temps, il faudra vérifier aussi la qualité."

La qualité du vin menacée

Ces dernières années, les viticulteurs de Kos ont essayé de faire connaître leur vin au-delà des frontières de la Grèce.

Mais le changement climatique s'avère être un ennemi redoutable, car il affecte les raisins sans les détruire directement, en provoquant des changements chimiques. 

L'augmentation des températures peut en particulier transformer le goût du vin. Sa qualité, son identité dépend de la chimie délicate du raisin et des conditions dans lesquelles il est cultivé. C'est une préoccupation majeure pour les viticulteurs.

"Le changement climatique impacte beaucoup les vignobles, pas seulement à Kos, mais partout. Pourtant, les techniques de cultures modernes et les connaissances scientifiques peuvent permettre de limiter les dégâts. Nous avons besoin de l'aide d'experts et d'une grande attention dans les vignobles", souligne la viticultrice Mary Triantafyllopoulou.

Apostolos Staikos, euronews : "Vin, huile d'olive et miel. Les producteurs subissent déjà les effets du changement climatique. Ils craignent également que dans les années à venir, la quantité et la qualité des biens produits sur l'île soient affectées."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'olive, victime de vols à répétition dans les pays méditerranéens

L'Italie perd son titre de 1er producteur mondial de vin, la France passe en tête

Temu, Shein, SKIMS : la fast fashion chinoise, une catastrophe humaine et environnementale