PUBLICITÉ

Les populistes européens veulent peser lors des élections

Discours de Marine Le Pen
Discours de Marine Le Pen Tous droits réservés REUTERS/Christian Hartmann
Tous droits réservés REUTERS/Christian Hartmann
Par Méabh Mc Mahon
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon les prévisions l’extrême droite pourrait remporter de nouveaux sièges au Parlement européen lors du scrutin de mai.

PUBLICITÉ

A l'instar du Rassemblement national de Marine Le Pen en France, l'extrême droite européenne espère sortir vainqueur des élections de mai prochain. La perspective de voir un hémicycle plus eurosceptique inquiète les principales formations au sein du Parlement. Pour l’eurodéputé socialiste, Jo Leinen, les populistes "prennent les groupes parlementaires comme des plateformes pour leur travail contre-productif et leurs anti-slogans. Et il est très inquiétant d'imaginer qu'il y en aura davantage lors de la prochaine législature". Marine Le Pen espère que ces élections permettront de rebattre les cartes politiques à l'échelle européenne mais aussi au niveau national. Rebecca Harms, députée européenne écologiste, préfère agir auprès des partis favorables à l’UE. "Les pro-européens devraient penser à des projets plus concrets pour les citoyens et expliquer pourquoi ils devraient voter pour des pro-européens", insiste-t-elle.

En France, le Rassemblement national cherche à s'appuyer sur le mouvement de contestation des gilets jaunes pour faire entendre son discours et lancer une dynamique en vue de la campagne électorale.

Journaliste • Grégoire Lory

Video editor • Paula Sendin Rodriguez

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

The Brief from Brussels : les eurosceptiques divisés

À Rome, Le Pen et Salvini partent à l'offensive contre Bruxelles

Le groupe ID du Parlement européen (extrême droite) exclut le parti allemand AfD