EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Une transition écologique et sociale

Une transition écologique et sociale
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Commission européenne présente son mécanisme de transition juste pour lutter contre le changement climatique.

PUBLICITÉ

Faire du Pacte vert un succès européen. La Commission européenne a dévoilé ce mardi son mécanisme de transition juste. Ce dispositif représente le volet social de l'UE dans la lutte contre le changement climatique. Avec une enveloppe de 7,5 milliards d'euros ce fonds doit aider les régions à abandonner les énergies fossiles, en particulier le charbon. Cette première étape doit mobiliser à terme 1 000 milliards d'euros d'investissement pour atteindre la neutralité carbone en 2050. La Commission propose de redessiner le secteur des transports et de l'énergie. Elle veut aussi soutenir les travailleurs concernés par cette transition à acquérir de nouvelles compétences. "Nous avons besoin d'un instrument pour aider ces régions à s'engager dans cette transition sans un coût social et économique trop lourd", insiste la Commissaire européenne chargée de la Cohésion.

Pour la Pologne cet objectif climatique est trop ambitieux et trop coûteux. Varsovie considère ce Pacte vert comme une stratégie à très long terme. L’eurodéputé polonais Jerzy Buzek estime qu’il "est impossible de réaliser cette transition en quelques années car près de 80% de notre électricité est issue du charbon".

Des interrogations se font déjà entendre au Parlement européen. Certains députés craignent que ces montants considérables n'entrainent pas les changements annoncés. Selon la députée écologiste Ska Keller "ce fonds ne semble pas vraiment fait pour une transition alors que le but est justement d'avoir un plan de transition qui vienne en aide aux régions".

Toutes les questions ne sont pas non plus réglées. Le nucléaire divise les Etats membres. La France soutient cetteénergie qu'elle considère peu émettrice de CO2. A contrario l'Allemagne et l'Autriche ne veulent pas classer le nucléaire comme une ressource verte.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elisa Ferreira, commissaire européenne : " De l'argent frais pour le pacte vert"

L’UE prépare son pacte climat

L’UE doit changer de vitesse climatique