EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

L’avenir européen souhaité de l’Ecosse

L’avenir européen souhaité de l’Ecosse
Tous droits réservés Virginia Mayo - APVirginia Mayo
Tous droits réservés Virginia Mayo - AP
Par Grégoire LoryEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Première ministre de l’Ecosse, Nicola Sturgeon, réitère sa volonté de pouvoir réintégrer un jour l’UE.

PUBLICITÉ

La place d'une Ecosse indépendante est dans l'Union européenne. C'est le message martelé par la Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, lors de son premier déplacement à Bruxelles depuis le Brexit. "Le Royaume-Uni n'est pas un Etat unitaire. C'est une union volontaire de nations. Et l'une de ces nations, l'Ecosse, a répété son souhait de rester dans l'Union européenne", explique-t-elle. Elle justifie aussi son souhait d’organiser un référendum dont le résultat "soit accepté à la fois sur la scène nationale et internationale".

Pour la dirigeante écossaise la question n'est pas si l'indépendance de l'Ecosse se produira mais plutôt quand aura lieu le divorce. Dans l'immédiat Nicola Sturgeon compte travailler avec Londres sur tous les dossiers. En matière de relation commerciale avec l'UE, elle veut maintenir les plus hauts standards et les plus proches possibles. "Cela aidera à protéger nos standards environnementaux et les conditions de travail, de plus cela facilitera les exportations écossaises vers l'Union européenne", insiste-t-elle.

La responsable écossaise s'est exprimée après une réunion avec la vice-présidente de la Commission européenne, Margrethe Vestager. La rencontre était centrée sur l'économie numérique et l'environnement. Dans ces deux domaines les autorités écossaises veulent travailler avec les institutions européennes et la communauté internationale. Glasgow accueillera cette année la conférence de l'ONU sur le climat.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'ex-Première ministre écossaise Nicola Sturgeon clame son "innoncence" après sa garde à vue

La Cour suprême britannique étudie la demande de référendum de l'Écosse

Boris Johnson hué en Ecosse : le Royaume désuni sur le Brexit