Respecter le droit des passagers malgré le coronavirus

Respecter le droit des passagers malgré le coronavirus
Tous droits réservés Euronews
Par Maria Psara
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Commission européenne rappelle que les passagers ont le droit de se faire rembourser les vols annulés à cause du coronavirus. Les compagnies souhaitent pouvoir avoir davantage recours à des bons de paiement comme l’autorise la réglementation.

PUBLICITÉ

C’est une chute spectaculaire du trafic aérien. Depuis le début de l’épidémie du coronavirus les vols dans le ciel européen ont diminué de 80% soulevant de nombreuses questions pour des milliers de voyageurs.

La Commission européenne a donc rappelé ses lignes directrices en matière de protection de droits des passagers. "Quand un passager ne reçoit pas le service pour lequel il a payé, il doit être remboursé", résume Adina Valean, Commissaire européenne aux Transports. La responsable roumaine précise cependant qu’il existe toutefois une autre solution. Un bon peut être proposé "mais pour cela il faut l’accord du passager", ajoute-t-elle.

Selon l’Agence internationale pour le transport aérien, les compagnies européennes pourraient présenter une facture de 9 milliards d’euros de remboursement pour le mois de mai uniquement.

Dans un communiqué, l’organisation Airlines for Europe (A4E), qui représente 16 transporteurs, estime que cette situation pourrait avoir des implications sérieuses à moyen terme pour les entreprises. Les Etats membres de l’Union et les autorités nationales devraient considérer favorablement le système de bon de paiement comme une alternative immédiate au remboursement et comme mesure exceptionnelle et temporaire, demande A4E.

La présidente de la commission Transport du Parlement européen, Karima Delli, insiste sur le respect de la législation. "Les États membres doivent prévoir des mesures exceptionnelles au bénéfice des personnes les plus vulnérables. Les entreprises doivent appliquer à la lettre la réglementation", insiste l’eurodéputée écologiste. Elle demande à tous les acteurs d’agir de façon responsable en ce moment de crise.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Commission européenne veut faire respecter les droits des passagers

L’Union européenne peut-elle éviter une nouvelle crise économique ?

L'UE s'efforce de limiter les débordements du conflit israélo-iranien