Les partenaires sociaux demandent à l’UE d’agir rapidement pour assurer la sortie de crise

Les partenaires sociaux demandent à l’UE d’agir rapidement pour assurer la sortie de crise
Tous droits réservés Paul White/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Grégoire Lory
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le patronat et la Confédération européenne des syndicats souhaitent la mise en œuvre complète et rapide des mesures d’urgence annoncées par les gouvernements et les institutions européennes.

PUBLICITÉ

Ne pas perdre de temps avec la bureaucratie. C'est le message envoyé par les partenaires sociaux aux institutions européennes. Le patronat et le monde syndical européen ont demandé aux ministres chargés de l'Emploi et des Affaires sociales, réunis ce mardi en visioconférence, d'agir rapidement pour assurer la sortie de crise du coronavirus. 

Si le consensus semble dominer sur les réponses d'urgence, la Confédération européenne des syndicats (CES) note toutefois encore des faiblesses. Le secrétaire général de la CES, Luca Visentini, souligne que tous les travailleurs ne sont pas protégés à l’instar des précaires ou des autoentrepreneurs. "De plus l'argent n'arrive pas jusqu'aux citoyens. Les mesures sont en place, les gens voient ces mesures mais cela reste encore théorique", regrette le leader syndical.

Le patronat demande aux institutions européennes et nationales de respecter les délais concernant l'entrée en vigueur des mesures d'urgence. Tout retard aura un coût pour l'activité. "Les entreprises, en particulier les PME, vont avoir besoin d'aide pour assurer la reprise de l'activité économique dans un cadre sécurisé", insiste Markus Beyrer, directeur général de BusinessEurope. "Plus nous hésiterons sur la sortie et plus il deviendra alors difficile d'assurer la reprise", insiste-t-il.

L'UE compte actuellement environ 40 millions de personnes au chômage. Mais ce chiffre ne comptabilise que celles qui ont accès à une protection sociale précise la CES. Les prévisions économiques sont aussi inquiétantes. Le produit intérieur brut européen pourrait diminuer de 7% à 10 %. La Commission européenne donnera des précisions ce mercredi avec la présentation de ses prévisions économiques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Coronavirus : le Royaume-Uni premier pays d'Europe à dépasser 30 000 morts

Plus de 7 milliards d’euros pour un vaccin contre le coronavirus

Il y a "une normalisation de la détention" des migrants