L'UE veut convaincre les sceptiques du vaccin contre la Covid-19

L'UE veut réussir la campagne de vaccination contre la covid-19
L'UE veut réussir la campagne de vaccination contre la covid-19 Tous droits réservés Siphiwe Sibeko/AP
Par Méabh Mc MahonEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que plusieurs entreprises affirment avoir développé un vaccin contre la covid-19, le scepticisme concernant la campagne de vaccination semble progresser en Europe.

PUBLICITÉ

La communauté scientifique en Europe s'active. L'Agence européenne des médicaments pourrait approuver à la mi-décembre deux vaccins contre la covid-19. Un lent retour vers une forme de normalité est envisageable. "Je resterai optimiste et d'ici l'été prochain les choses reviendront à la normale, mais il nous faudra toujours porter un masque et garder nos distances", estime Luke O'Neill, professeur au Trinity College à Dublin.

C'est aussi l'espoir de la Commission européenne. Depuis le lancement en juin de sa stratégie sur les vaccins, l’institution a débloqué des millions d'euros en recherche et développement. Elle espère un déploiement rapide des 300 millions de doses à travers l'Europe.

Mais le plus grand défi maintenant pour les autorités sera peut-être de convaincre le grand public. Le scepticisme est particulièrement élevé en France. Selon une étude seuls 54% des personnes interrogées ont l’intention de se faire vacciner. En Espagne le chiffre est de 64% et en Allemagne 69% de la population compte recourir au vaccin.

Pour le professeur de biochimie Luke O'Neill c'est aux médecins et aux scientifiques de trouver les mots justes pour convaincre les citoyens. Gouvernements et chercheurs devront donc transmettre un message clair et convaincant pour dépasser les craintes et faire taire les fausses informations.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La lointaine réalité d’une union de la santé

Coordonner les fêtes de fin d’année dans l’UE pour empêcher une nouvelle vague de Covid-19

Bruxelles propose une « Union de la santé » et espère des vaccinations début 2021