EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'inclusion des personnes handicapées progresse à la plage

En partenariat avec The European Commission
Smart Regions
Smart Regions Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Aurora Velez
Publié le
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un projet soutenu par l'UE a permis de rendre des plages de Chypre et de Grèce accessibles à tous. Une aubaine pour les personnes à mobilité réduite qui souvent, ne disposent pas de sites adaptés pour profiter de la mer.

Dimitris Lambrianides est l'initiateur d'ERMIS II. Ce projet soutenu par la politique européenne de cohésion a permis de rendre plusieurs plages de Chypre et de Grèce accessibles aux personnes à mobilité réduite. Des rampes et des espaces de détente adaptés ont été aménagés, mais aussi un dispositif avec un fauteuil sur rail télécommandé qui avance dans l'eau, permettant aux usagers de se baigner en totale autonomie.

"On doit offrir une infrastructure adaptée"

Pour Dimitris Lambrianides, le handicap génère l'exclusion du fait des conditions créées par les hommes : celle-ci disparaît dès l'instant que l'environnement est adapté à tous.

"On vit à une époque où ce ne sont pas les incapacités qui comptent, mais les capacités," affirme Dimitris Lambrianides, président de l'Association des paraplégiques de Chypre et responsable du projet ERMIS II. "On doit offrir une infrastructure adaptée pour les personnes porteuses de handicap, pour qu'elles puissent tirer le meilleur parti de leurs capacités, elles doivent pouvoir s'impliquer dans la société pour la rendre meilleure," souligne-t-il.

"Nous sommes ravis que les infrastructures destinées aux personnes porteuses d'un handicap moteur important soient utiles aux personnes âgées, aux femmes enceintes et à des personnes blessées de manière temporaire, qu'elles en profitent et qu'elles réalisent que ces aménagements améliorent la qualité de vie de tous," renchérit-il.

Pouvoir se baigner seul

Dimitris Lambrianides nous confie sa satisfaction de voir un tel projet aboutir : _"_L'un des moments forts du projet a été quand une personne handicapée m'a dit que c'était la première fois qu'elle allait à la plage depuis qu'elle était handicapée. J'ai été très content d'entendre les propos de cette personne qui pouvait de nouveau profiter de la mer," dit-il.

"Pour nous, il est extrêmement important que grâce à cette machine, une personne paraplégique puisse se baigner seule, sortir de l'eau quand elle le souhaite, puis rentrer chez elle sans dépendre de quiconque : l'autonomie, c'est très important pour les personnes handicapées," rappelle-t-il.

Journaliste • Aurora Velez

Partager cet article

À découvrir également

En Colombie, une ONG a promené à vélo des personnes à mobilité réduite