PUBLICITÉ

Le protocole sur l’Irlande du Nord est toujours dans l’impasse

Le protocole sur l’Irlande du Nord est toujours dans l’impasse
Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par Yolaine De Kerchove Dexaerde
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après un nouveau cycle de négociations, l'UE et le Royaume-Uni ne parviennent toujours pas à trouver un accord.

PUBLICITÉ

Après un nouveau cycle de négociations, l'Union européenne et le Royaume-Uni ne s’entendent toujours pas sur le protocole relatif à l'Irlande du Nord.

La crainte est de voir Westminster déclencher l'article 16 pour suspendre l'accord, et mettre les deux parties sur la voie d'une guerre commerciale. Le négociateur principal du Royaume-Uni sur le Brexit, David Frost, a réitéré cette menace à Bruxelles.

Nous n'allons pas déclencher l'article 16 aujourd'hui, mais l'article 16 est bel et bien sur la table, et ce depuis le mois de juillet... Le temps presse pour ces négociations, nous devons progresser rapidement si nous voulons parvenir à un accord.
David Frost
Négociateur britannique du Brexit

Pendant ce temps, l'Union européenne insiste sur le fait qu'elle est aussi flexible que possible, après avoir publié un ensemble de mesures pour aider les entreprises d'Irlande du Nord.

"Il s'agissait d'un geste important de notre part. Mais jusqu'à aujourd'hui, nous n'avons vu aucun mouvement du côté britannique. Je trouve cela décevant et je demande au gouvernement britannique de s'engager sincèrement avec nous... Nous entendons beaucoup parler de l'article 16 en ce moment. Il ne fait aucun doute que le déclenchement de l'article 16- pour demander la renégociation du protocole - aurait de graves conséquences", craint Maroš ŠEFČOVIČ, vice-président de la Commission européenne.

Les enjeux du protocole

**Le protocole est la partie de l'accord de Brexit qui permet à l'Irlande du Nord de rester dans le marché unique de l'UE pour les marchandises. **Il a été conçu pour maintenir une frontière ouverte sur l'île d'Irlande, conformément à l'accord de paix du Vendredi saint. Cependant, le Royaume-Uni souhaite modifier les règles régissant l'accord,notamment **en supprimant le contrôle de la Cour de justice de l'Union européenne.**Une ligne rouge pour Bruxelles.

L'UE se prépare à tous les scénarios, y compris la suspension totale de l'accord de commerce et de coopération entre l'UE et le Royaume-Uni.

Journaliste • Yolaine De Kerchove Dexaerde

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cinquante ans après, hommage aux victimes du "Bloody Sunday" en Irlande du Nord

Meloni promet des millions en soutien aux Palestiniens lors d'une réunion à Rome

"On se reconnaît en lui" : les jeunes électeurs se tournent vers le leader de RN, Jordan Bardella