PUBLICITÉ

"ICONIC" : des photos célèbres, au service de la démocratie

L'exposition "ICONIC" au Parlement européen
L'exposition "ICONIC" au Parlement européen Tous droits réservés World Press Photo
Tous droits réservés World Press Photo
Par Isabel Marques da SilvaEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sur le thème de la défense de la démocratie, le Parlement européen accueille une exposition de photographies qui ont fait le tour du monde.

PUBLICITÉ

Comment une image iconique peut contribuer à défendre la démocratie ? C’est la question posée par l’exposition présentée au Parlement européen en faveur de la liberté de la presse.

Le portrait réalisé par Jodi Bieber d'une Afghane mutilée par son mari a fait la couverture du magazine Time avant de devenir célèbre à travers le monde. L'artiste sud-africaine a remporté en 2011 le prix du World press photo, le concours annuel de photographie de presse. Pour elle, réalité et symbolisme fonctionnent main dans la main.

"Je la regarde comme le symbole de la belle et la bête. Au premier regard vous voyez la photo et vous vous interrogez. Vous voyez seulement cette belle femme et ensuite vous voyez" les séquelles des brutalités dont elle a été victime, explique la photographe.

L'exposition "ICONIC" a ouvert ses portes le 22 septembre à Bruxelles. L'Italien Pietro Masturzo, lauréat du prix en 2010, est présent à l’un des débats organisés pour l’occasion.

"Parfois vous êtes frustrés. Vous vous demandez : qu'est-ce que je fais là, est-ce utile ? Mais ensuite quand vous pensez aux discussions que vous pouvez faire des années plus tard, c'est une façon de défendre la démocratie", souligne-t-il.

Des rencontres sont aussi prévues en octobre et en décembre pour évoquer la liberté de la presse et le pluralisme des médias.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le photographe ukrainien Evgeniy Maloletka remporte le prix Visa d'Or pour son travail sur Marioupol

50 ans après, la photo de la petite fille brûlée au napalm au Vietnam est toujours aussi forte

Mads Nissen reçoit le prix de la Photo de l'année