L’avertissement de l’OTAN à la Russie sur la menace nucléaire

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, Bruxelles, le 13/10/2022
Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, Bruxelles, le 13/10/2022 Tous droits réservés Olivier Matthys/2022 The AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’Alliance prévient que l’utilisation par Moscou d’armes nucléaires aurait de lourdes conséquences.

PUBLICITÉ

L'OTAN prend au sérieux la menace nucléaire russe. Mais les Alliés assurent que l'emploi de ces armes par le Kremlin aurait de lourdes conséquences. Voilà le message lancé par le secrétaire général de l'Alliance à l'issue d'une réunion de deux jours des ministres de la Défense.

Jens Stoltenberg estime que les propos du président russe concernant l'arme atomique sont inconsidérés.

"La rhétorique nucléaire de la Russie est dangereuse, imprudente, et elle sait que si elle utilise l'arme nucléaire contre l'Ukraine, cela aura de graves conséquences. Et ils savent aussi qu'une guerre nucléaire ne peut être gagnée et ne devrait jamais être menée", insiste le secrétaire général de l’OTAN.

Il ajoute que pour le moment Moscou ne semble pas préparer son arsenal atomique.

Dans le même temps, la ministre allemande de la Défense précise que 15 pays, dont la Belgique et le Royaume-Uni, se sont entendus sur des plans pour améliorer le système européen de défense aérienne. Une lettre d'intention a été signée pour organiser des achats communs en faveur du "bouclier aérien européen", sous la coordination de Berlin.

"En signant le protocole d'accord aujourd'hui, nous lançons cette initiative et nous partageons notre responsabilité commune pour la sécurité de notre continent", explique Christine Lambrecht.

Le chancelier allemand assurait au mois d'août que son pays comptait investir massivement dans les prochaines années dans des systèmes de défense aérienne, des dispositifs conçus de façon à permettre aux alliés européens de se joindre à cette structure.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie pourrait-elle utiliser ses armes nucléaires dans la guerre avec l'Ukraine ?

Renforcement militaire de l'OTAN : l'Allemagne déploie de nouveaux soldats en Lituanie

Aide militaire à l'Ukraine : l'UE toujours dans l'impasse suite au veto hongrois