EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

L'objectif de la Chine "est un changement systémique de l'ordre international"

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen Tous droits réservés Jean-Francois Badias/AP
Tous droits réservés Jean-Francois Badias/AP
Par Stefan Grobe
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans un discours déterminé, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, dessine le cadre des futures relations entre l’UE et Pékin.

PUBLICITÉ

La présidente de la Commission européenne donne le ton avant un déplacement en Chine. Lors d’un discours, Ursula von der Leyen a dessiné les contours des relations entre l’UE et Pékin.

Avant d’accompagner la semaine prochaine le président français, Emmanuel Macron, la responsable allemande a dénoncé la position des autorités chinoises à l’égard de la Russie et de l’Ukraine. Elle souligne aussi les violations des droits de l’homme dans le pays. Ursula von der Leyen estime également que la Chine est répressive à l'intérieur et plus assertive à l'extérieur.

"L'objectif clair du Parti communiste chinois est un changement systémique de l'ordre international, avec la Chine en son centre. Nous l'avons vu avec les positions de la Chine dans les organismes multilatéraux, qui montrent sa détermination à promouvoir une vision alternative de l'ordre mondial", précise la présidente de la Commission.

Mais elle ajoute que l'Union européenne doit néanmoins garder ses canaux de communication ouverts avec Pékin mais se montrer plus ferme pour défendre ses valeurs démocratiques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ce que doit faire l'Europe pour survivre à un ordre mondial en mutation

La question migratoire, au coeur de la campagne des européennes en Italie

Elections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats