EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La crise du coût de la vie a fortement frappé les ménages de l’UE en 2022

L'alimentation a connu l'une des plus fortes hausses en 2022 dans l'UE
L'alimentation a connu l'une des plus fortes hausses en 2022 dans l'UE Tous droits réservés Martin Meissner/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Martin Meissner/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Mared Gwyn Jones
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Eurostat, L'agence des statistiques de l'UE, a publié lundi ses chiffres clés annuels, qui donnent un aperçu de la santé économique et sociétale au cours des douze derniers mois.

L'inflation

PUBLICITÉ

L'inflation annuelle dans les pays de l'UE s'est élevée en 2022 en moyenne à 9,2 %, alors que l’invasion de l’Ukraine par la Russie a porté un coup sévère les marchés des matières premières, selon les données d'Eurostat.

C'est dans les États baltes que l'inflation a été la plus forte, avec un maximum de 19,4 % en Estonie.

Les ménages ont fortement subi cette crise. Les coûts liés au logement, à l'eau et à l'énergie ont augmenté de 18 %, ceux des transports ont progressé 12,1 % et ceux de l'alimentation ont augmenté de 11,9 %.

Crise du coût de la vie

En janvier 2023, près de la moitié (47,1 %) des dépenses moyennes des ménages de l'UE seront consacrées aux trois postes de dépenses qui ont connu les plus fortes augmentations : le logement, les transports et l'alimentation.

Selon les données publiées par Eurostat, il y a une aggravation de la crise du coût de la vie. L'année dernière, 21,6 % de la population de l'UE, soit 95,3 millions de personnes étaient menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale. C'est en Roumanie (34,4 %) et en Bulgarie (32,2 %) que cette proportion était la plus élevée.

Près d'une personne sur trois dans l'UE n'a pas pu faire face à une facture imprévue en 2022, soit 1,3 % de plus que l'année précédente.

De l'excédent commercial au déficit

En 2022, l'UE a enregistré son premier déficit commercial depuis dix ans. La valeur des biens importés dans l'UE en provenance de pays tiers a dépassé de 430 milliards d'euros la valeur des exportations. Cette situation fait suite à une quasi décennie d'excédent commercial pour les marchandises entre 2012 et 2021.

Les volumes d'importation et d'exportation ont battu des records, ce qui laisse penser que le commerce mondial est en plein essor après la pandémie de Covid-19.

Les États-Unis sont le premier marché d'exportation de l'UE en 2022, avec 19,8 % de la valeur totale des flux, suivis par le Royaume-Uni (12,8 %). Entre 2021 et 2022, les exportations de l'UE vers la Russie ont chuté de 38,1 % pour atteindre 2,1 %, la guerre en Ukraine a gelé les relations commerciales.

La Chine est de loin le premier importateur de biens de l'UE, représentant plus d'un cinquième (20,9 %) de l'ensemble des importations.

Les États-Unis et le Royaume-Uni sont les principaux partenaires commerciaux de l'UE pour les services. Ces deux pays représentant environ un cinquième des services exportés par l'UE.

Le rapport annuel fournit également des statistiques sur la population du continent, son éducation et sa santé, ainsi que sur l'état de son environnement et de ses ressources naturelles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Eurozone : le PIB en hausse de 0.3% au deuxième trimestre

Exclusif : la Commission réintroduit des droits de douane sur l'avoine et les œufs ukrainiens, puis sur le sucre

L'armée ukrainienne a commencé à enrôler des prisonniers dans sa guerre contre la Russie