L'UE commande des Canadairs supplémentaires pour renforcer la lutte contre les incendies dans les pays du Sud

Un avion Canadair largue de l'eau sur un feu de forêt sur l'île de Rhodes en mer Égée.
Un avion Canadair largue de l'eau sur un feu de forêt sur l'île de Rhodes en mer Égée. Tous droits réservés Petros Giannakouris/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Mared Gwyn JonesYolaine de Kerchove
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

La Commission européenne a annoncé qu'elle achèterait 12 nouveaux avions pour augmenter la capacité de sa flotte aérienne de lutte contre les incendies dans les pays du sud de l'Europe.

PUBLICITÉ

Les 12 Canadair les plus recherchés seront entièrement financés par l'UE, mais stationnés en Croatie, en France, en Grèce, en Italie, au Portugal et en Espagne, qui en seront les propriétaires légaux.

" Nous avons récemment réalisé une percée avec un producteur potentiel des Canadair les plus recherchés afin de reprendre la production mondiale ", a déclaré à Euronews le commissaire européen à la Gestion des crises, Janez Lenarčič.

" Nous serons en mesure de renforcer davantage la flotte aérienne de lutte contre les incendies de la rescEU (...) afin de répondre à des incendies aussi intenses qui deviennent une nouvelle normalité ", a-t-il ajouté.

Ces nouveaux avions ne seront toutefois pas disponibles avant la saison des feux de forêt 2027.

Cette décision intervient alors que des incendies de forêt font rage dans la région méditerranéenne et en Afrique du Nord, forçant des milliers de personnes à évacuer leur domicile et faisant au moins 40 morts.

Ce mois-ci, la Grèce et la Tunisie ont toutes deux activé le mécanisme de protection civile de l'UE, qui permet aux pays de demander l'aide d'autres nations pour lutter contre les incendies. Plus de 490 pompiers et neuf avions de lutte contre les incendies ont été déployés en Grèce et en Tunisie depuis le 18 juillet.

Plus de 180 638 hectares de terres européennes ont brûlé depuis le début de l'année en raison d'incendies, soit 29 % de plus que la moyenne annuelle sur 20 ans. En Grèce, la superficie brûlée cette année est supérieure de 83 % à la moyenne.

L'année dernière, l'UE a déjà doublé sa flotte de réserve pour la lutte aérienne contre les incendies en prévision de cet été.

M. Lenarčič a expliqué que cette mesure répondait à une recrudescence des incendies de forêt en Europe, qui "menaçaient simultanément de nombreux États membres et mettaient donc à rude épreuve leur capacité à s'entraider par le biais des manifestations ad hoc de solidarité que nous coordonnons dans le cadre du mécanisme de protection civile de l'Union européenne."

"De plus, cette année, nous continuons à prépositionner des forces terrestres de lutte contre les incendies afin de permettre une assistance européenne rapide sur le terrain", a-t-il ajouté.

La Commission européenne a déclaré qu'elle prenait également des mesures pour s'attaquer aux causes profondes de la tendance à la hausse des incendies de forêt intenses, qui est alimentée par le changement climatique.

"Nous avons préparé le plan d'action pour la prévention des incendies de forêt dans le but d'améliorer la capacité administrative et les connaissances des parties prenantes, et d'augmenter les investissements dans les actions de prévention des incendies de forêt", a déclaré M. Lenarčič.

Mais selon le commissaire, il est essentiel de s'attaquer à la cause première du changement climatique. Il a été démontré que les conditions météorologiques extrêmes aggravent les incendies de forêt, les conditions plus chaudes et plus sèches entraînant des saisons d'incendie plus longues et plus actives.

"La réponse la plus efficace pour limiter les dégâts de ces impacts naturels dévastateurs sur les vies, les moyens de subsistance et l'environnement, ainsi que pour empêcher que le pire ne se produise encore, est la transition verte", a déclaré le commissaire Lenarčič.

Bien que la protection civile soit une compétence nationale, l'UE apportant son soutien en coordonnant une réponse efficace, M. Lenarčič n'a pas négligé la perspective d'un service de lutte contre les incendies au niveau de l'UE si la forte augmentation des incendies de forêt devait persister.

"La probabilité d'un scénario avec un service européen de lutte contre les incendies à part entière suivi jusqu'au bout, dépend bien sûr avant tout des États membres eux-mêmes", a-t-il déclaré.

"Indépendamment de ces développements, la Commission continuera à faire tout ce qui est en son pouvoir pour mener à bien sa mission de soutien dans ce domaine".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Incendies en Europe : l'UE fait-elle le bon pari en achetant des Canadair ?

Espagne: l'incendie à la frontière avec la France en passe d'être stabilisé

La Grèce en proie à la canicule et aux feux, deux morts dans le crash d'un bombardier d'eau