EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ursula von der Leyen assure qu’il n’y a pas de dissension avec le PPE sur le Pacte vert

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen Tous droits réservés Dati Bendo/ EC - Audiovisual Service
Tous droits réservés Dati Bendo/ EC - Audiovisual Service
Par Méabh Mc MahonEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après son discours sur l’état de l’Union, mercredi à Strasbourg, la présidente de la Commission européenne a souligné le soutien du PPE au Pacte vert.

PUBLICITÉ

La question était dans tous les esprits mais sur aucune lèvre : la présidente de la Commission européenne allait-elle se lancer ou non dans la bataille pour être reconduite à la tête de l’institution ? 

Son discours, mercredi au Parlement européen, sur l'état de l'Union se présentait comme une occasion politique de dévoiler ses intentions. Mais Ursula von der Leyen n'a pas donné le moindre indice lors de son intervention dans l’hémicycle.

Interrogée par Euronews sur ses ambitions et les difficultés qu’elle pourrait rencontrer, Ursula von der Leyen préfère insister sur l'implication de son groupe politique, le Parti populaire européen (PPE).

"Le message de ma famille politique est très clair. Nous défendons le Pacte vert européen. Et nous avons fait un grand nombre de législations ensemble, le Parlement, le Conseil et la Commission européenne. Nous avons fixé les objectifs pour 2050, nous avons montré la feuille de route avec (la stratégie) Fit for 55, maintenant il s'agit surtout de la mise en œuvre", répond-elle.

A neuf mois des élections européennes, les chrétiens-démocrates de l'UE resserrent les rangs. Oubliés les coups de griffe portés avant l'été par le PPE contre la loi sur la restauration de la nature, proposée par la Commission d'Ursula von der Leyen. En cette rentrée politique le discours est clair : il faut avant tout mettre en œuvre les engagements annoncés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La question migratoire, au coeur de la campagne des européennes en Italie

Elections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats

L’UE doit mieux se préparer pour faire face aux inondations