EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L’inquiétude de la communauté juive en Europe

Les actes antisémites augmentent en Europe depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas
Les actes antisémites augmentent en Europe depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas Tous droits réservés AP Photo/Markus Schreiber
Tous droits réservés AP Photo/Markus Schreiber
Par Maria Psara
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La sécurité autour des établissements juifs est renforcée en Europe, mais les Etats membres de l’UE observent une augmentation des actes antisémites.

PUBLICITÉ

Les messages de haine contre la communauté juive sont de plus en plus visibles en pleine rue. Pour le rabbin Menachem Margolin, ces graffitis sont inquiétants. Ces mots veulent dire :"nous savons que vous êtes ici. Vous savez que c'est une synagogue", explique-t-il.

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, les actes antisémites ont augmenté. Ces incidents vont de l'agression verbale à la menace physique, mais aussi à travers des messages de haine en ligne ou dans la rue. Si la police a renforcé sa protection autour des établissements, la communauté juive en Europe a peur. C'est une peur et des tensions qu'elle n'avait plus connu depuis des décennies.

"Nous recevons beaucoup d'informations, d'appels, de courriels de la part de juifs d'Europe, qu'il s'agisse d'individus ou d'institutions, de synagogues, d'écoles. Les gens voient dans la rue qu'ils reçoivent beaucoup plus de remarques, de mauvais regards de haine, d'appels à la mort", précise Menachem Margolin, président de l'Association juive européenne.

Les mesures de sécurité sont renforcées car la communauté juive observe des messages de haine sur tout le continent.

"Voici une école en Allemagne qui a été marquée par des graffitis. Voici une manifestation contre les juifs qui s'est déroulée en Espagne. Voici un autre graffiti sur une maison juive, qui nous rappelle la Nuit de Cristal. Malheureusement, des gens ont brisé les fenêtres des synagogues", explique le rabbin en montrant des photos.

Chacun essaye donc de protéger sa famille.

"Il y a beaucoup de gens qui sécurisent les portes, qui installent des caméras, qui changent les fenêtres, des fenêtres pare-balles, des portes ignifugées", détaille Menachem Margolin.

Les réseaux sociaux sont les principaux vecteurs de ces messages de haine. Le rabbin appelle à davantage de contrôles des contenus et à une meilleure sensibilisation à la lutte contre le racisme. La Commission européenne s'inquiète de la prolifération de ces discours et de ces actes haineux qui visent les communautés juive et musulmane en Europe. Leur protection est la priorité à l'heure actuelle.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

France : Yaël Braun-Pivet reconduite à la présidence de l'Assemblée nationale

L'Europe en proie à une vague de chaleur extrême

Le gouvernement britannique affirme être "de retour sur la scène européenne"