Des enfants israéliens ont-ils vraiment chanté l’éradication des habitants de Gaza ?

Une vidéo de propagande intitulée « Friendship Song 2023 »
Une vidéo de propagande intitulée « Friendship Song 2023 » Tous droits réservés Screenshot from X
Par Sophia Khatsenkova
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est une vidéo de 3 minutes qui a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux. La plupart des commentaires exprimaient leur indignation face au fait qu'un groupe d'enfants israéliens semble glorifier la destruction de Gaza. Vrai ou faux ?

PUBLICITÉ

La vidéo a été partagée par la chaîne de télévision publique israélienne Kan News sur ses plateformes en ligne, avant d'être retirée.

Les enfants dans la vidéo proviendraient des colonies situées à moins de 7 kilomètres de la bande de Gaza. Leurs populations ont été évacuées suite à l'attaque du Hamas le 7 octobre

Il s’avère que cette vidéo est bien réelle et a été publiée par le groupe israélien The Civil Front. Ils se disent apolitiques et affirment que leur objectif est d'obtenir un soutien à l'armée israélienne.

La vidéo s'intitule « Friendship Song 2023 » et est une adaptation d'un célèbre poème commémorant les Juifs tués à l'approche de la création de l'État d'Israël en 1948.

La chanson originale ne contient pas de paroles hostiles envers Gaza contrairement à l'adaptation de 2023

Les paroles ont été qualifiées de génocidaires par la communauté internationale, tout comme les experts de l'ONU ont averti que de graves violations prétendument commises par Israël contre les Palestiniens « indiquent un génocide en devenir ».

Middle East Eye a rapporté que les nouvelles paroles ont été co-écrites par Ofer Rosenbaum, président du Civil Front.

Ofer Rosenbaum était également à l’origine d’une campagne d’affichage controversée en Israël, qui utilisait l’Intelligence Artificielle pour représenter les dirigeants du Hamas et du Hezbollah semblant battus et ligotés alors que des soldats israéliens se tenaient au-dessus d’eux. La campagne a suscité des réactions mitigées de la part du public israélien.

Nous avons contacté le Front Civil pour un commentaire mais nous n'avons pas encore reçu de réponse.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mort d'Alexeï Navalny : sa veuve, Ioulia Navalnaïa, ciblée par une campagne de désinformation

"Attraper froid" : la formule est-elle médicalement juste ?

Le Cube : Emmanuel Macron a-t-il annulé sa visite à Kyiv en raison d'un projet d'assassinat?