PUBLICITÉ

Non, sur cette vidéo, la CIJ ne condamne pas l'Allemagne pour le « génocide » de Gaza

Non, cette vidéo ne montre pas la CIJ condamnant l'Allemagne dans l'affaire du « génocide » à Gaza au Nicaragua
Non, cette vidéo ne montre pas la CIJ condamnant l'Allemagne dans l'affaire du « génocide » à Gaza au Nicaragua Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par James Thomas
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Une vidéo de l'affaire intentée par le Nicaragua contre l'Allemagne devant la CIJ pour avoir prétendument facilité le génocide à Gaza a été sortie de son contexte. Le Cube enquête.

PUBLICITÉ

Une vidéo circule sur les réseaux sociaux prétendant faussement montrer un juge de la Cour internationale de Justice (CIJ) de La Haye, aux Pays-Bas, ordonnant à l'Allemagne de retirer son soutien à Israël.

Mais non seulement les procédures sont en cours, mais la personne sur la vidéo n'est même pas juge.

Début mars, le Nicaragua a déposé une plainte contre l'Allemagne devant la Cour internationale de Justice, alléguant que Berlin était complice du génocide à Gaza en raison de son soutien politique et financier à Israël.

L'Allemagne a nié ces allégations avec véhémence.

Depuis lors, la vidéo est apparue sur Instagram et d'autres réseaux sociaux, montrant prétendument un juge de la CIJ appelant l'Allemagne à suspendre immédiatement son aide à Israël.

La légende en langue allemande indique que l'Allemagne a été « condamnée », ce qui implique que le tribunal a déjà rendu un jugement dans cette affaire et s'est prononcé contre l'Allemagne.

Cela est trompeur.

Tout d'abord, alors que l'homme de la vidéo parle à la CIJ à propos de l'affaire nicaraguayenne, il n'est pas juge. Il s'agit plutôt du greffier de la CIJ, Philippe Gautier.

Il exerce diverses fonctions, notamment judiciaires, telles que la gestion des procédures et des documents judiciaires, mais il n'est pas le juge qui préside l'affaire.

Le texte qu'il lit dans la vidéo est une série de mesures provisoires que le Nicaragua a demandé au tribunal d'ordonner, plutôt qu'un jugement.

Il s'agit notamment d'ordres enjoignant à l'Allemagne de suspendre sa fourniture d'équipements militaires à Israël et de faire tout ce qui est en son pouvoir pour s'assurer que les armes allemandes se trouvant déjà en Israël ne soient pas utilisées pour contribuer au prétendu génocide.

La vidéo a été mal référencée
La vidéo a été mal référencéeEuronews

Il convient de souligner qu'il parle anglais dans la vidéo. Les journalistes du service allemand d'Euronews ont vérifié que les sous-titres traduits sont généralement exacts, même si la vidéo dans son ensemble a été prise hors contexte.

La vidéo elle-même est réelle et a été tournée dans le cadre du procès intenté par le Nicaragua contre l'Allemagne ; elle a simplement été mal référencée. La version complète est disponible sur le site officiel de la CIJ.

Le clip en question commence vers 9 h 53 et est clairement présenté dans la vidéo complète comme une liste de demandes émanant du Nicaragua. Le président de la CIJ, Nawaf Salam, demande au greffier de lire les demandes adressées au tribunal, qui note ensuite explicitement qu'il cite des documents judiciaires nicaraguayens.

Il est également faux de suggérer qu'il s'agit d'une décision de justice, car la CIJ n'a pas encore statué sur l'affaire.

Elle a récemment publié une déclaration affirmant que les audiences publiques sur la question étaient terminées et que les délibérations avaient commencé, ajoutant qu'elle rendrait son verdict lors d'une autre audience publique à une date encore à déterminer.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Destruction de Gaza : pire que les villes allemandes durant la Seconde Guerre mondiale (Borrell)

Le Nicaragua accuse l'Allemagne de "complicité" dans les crimes à Gaza

L’Allemagne peut-elle être neutre au sujet de la guerre à Gaza ?