EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Comment le bâtiment peut devenir positif pour le climat grâce aux écovillages

En partenariat avec The European Commission
Comment le bâtiment peut devenir positif pour le climat grâce aux écovillages
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Aurora Velez
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les écovillages prolifèrent aux Pays-Bas, mais aussi ailleurs dans le monde. Le responsable de projet de celui de Boekel nous explique leurs principes et en quoi ils répondent à des enjeux planétaires.

Comment le secteur de la construction peut-il devenir positif pour le climat, l'objectif étant ainsi d'éliminer plus de carbone de l'atmosphère qu'il n'en produit ? Dans le sud des Pays-Bas, l'Écovillage de Boekel apporte des réponses. Sa démarche est exemplaire. Ce projet soutenu par la politique européenne de cohésion a d'ailleurs été désigné organisation la plus durable des Pays-Bas.

"Nos maisons séquestrent 800 tonnes de CO2"

Son responsable de projet Ad Vlems nous explique ses principes et en quoi ils s'inscrivent dans une nécessité planétaire.

"Un tiers de la production totale de CO2 est imputable au secteur du bâtiment," fait-il remarquer. "Donc, en construisant avec des matériaux biosourcés, on peut immédiatement changer la donne," assure-t-il. 

"Nos maisons sont construites avec des matériaux biosourcés et séquestrent 800 tonnes de carbone atmosphérique," explique Ad Vlems. "Si nous les avions construites avec des matériaux de construction ordinaires, nous aurions émis 600 tonnes de CO2," poursuit-il.

"Donc si le secteur de la construction évolue en travaillant avec ces matériaux de construction, il aura un impact positif sur le climat," insiste-t-il.

Changer de matériaux

"Nous ne disposons pas de suffisamment de ressources pour tous les habitants de la planète," renchérit le responsable du projet de l'Écovillage de Boekel. "Nous devons donc utiliser les déchets des industries pour construire nos maisons," suggère-t-il avant de nous montrer un matériau fabriqué à partir de jeans usagés. "Il est aussi biosourcé, mais également circulaire," dit-il. Puis il nous présente un autre matériau fabriqué à partir de lin. "Nous l'utilisons comme isolant pour le toit [ndlr : au sein de l'Écovillage]," précise-t-il.

Les Écovillages essaiment partout

"Aux Pays-Bas, il y a 43 villages qui veulent devenir des écovillages et donc, qui ne le sont pas encore," renchérit Ad Vlems.

"Il y en a quatre qui le sont déjà : soit ils sont déjà habités, soit ils commencent à être construits, soit ils sont en cours de construction," indique-t-il.

"En Europe, il y a des milliers d'écovillages et dans le monde entier, il y en a 100 000 au total," déclare-t-il. "Même au Sénégal, il y a un ministère des écovillages qui a pour mission de rendre tous les villages durables en matière d'énergie, d'eau, de nourriture, afin de les rendre plus résilients," souligne-t-il.

Journaliste • Aurora Velez

Partager cet article