L'Écovillage de Boekel, un ensemble de logements désigné organisation la plus durable des Pays-Bas

En partenariat avec The European Commission
L'Écovillage de Boekel, un ensemble de logements désigné organisation la plus durable des Pays-Bas
Tous droits réservés euronews
Par Aurora Velez
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Aux Pays-Bas, nous découvrons un ensemble de logements à la pointe de la durabilité : l'Écovillage de Boekel, un projet exemplaire financé par la politique européenne de cohésion.

Depuis le ciel, on dirait des fleurs : ces sont les bâtiments de l'Écovillage de Boekel, un lieu de vie presque auto-suffisant et désigné comme l'organisation la plus durable des Pays-Bas.

Dans un contexte de crise, de guerres et de bouleversements climatiques, ce projet européen propose des solutions concrètes en matière de régénération sociale, économique et culturelle.

Aller vers l'autosuffisance en nourriture, eau et énergie

"Les Nations Unies disent qu'en 2030, la moitié des humains auront des problèmes avec le changement climatique," fait remarquer Ad Vlems, responsable du projet d'Écovillage de Boekel. "Nous essayons d'être autosuffisants en nourriture, en eau et pour une bonne partie de notre énergie," explique-t-il avant d'ajouter : "L'Écovillage de Boekel fait partie d'un projet mondial d'écovillages qui cherchent comment être plus résilients face au changement climatique."

L'Écovillage de Boekel dans le sud des Pays-Bas compte 36 appartements pionniers en termes de durabilité. Ces bâtiments ronds retiennent 800 tonnes de C02 et sont positifs pour le climat. Quarante-huit adultes, fervents militants de l'économie circulaire, sont impliqués dans ce projet où rien ne se perd, pas une goutte d'eau, pas un kilowatt.

Un jardin forêt de grand intérêt

Annemarie Wilhelmund Hendriksen vit depuis un an et demi dans ces maisons construites avec des matériaux biosourcés comme le bois et le chanvre. C'est l'une des raisons qui l'ont amenée à Boekel, précise-t-elle.

"Parmi les principes [ndlr : appliqués dans le cadre du projet], il y a la construction en chanvre et je me suis dit que c'était un matériau magnifique et qu'il permettait de très bien isoler les maisons et de les rendre plus saines," indique-t-elle. "Ces bâtiments ont capté plus de CO2 qu'ils n'en ont rejeté dans l'air," se félicite-t-elle.

"Il y a aussi ce magnifique jardin où nous essayons de cultiver de la nourriture pour nous tous, pour la cinquantaine de personnes qui vivent ici," nous montre-t-elle à proximité des logements.

Les habitants cultivent un jardin forêt où des fruits et légumes ont été plantés parmi des arbres et des arbustes. Ainsi, le potager résiste mieux aux fortes pluies, à la sécheresse et à la chaleur.

Un terrain de jeu pour toutes sortes d'innovations

Le budget total du projet est de 10 millions d'euros, dont deux millions et demi financés par la province du Noord-Brabant sous la forme de prêts et subventions, un million via la politique européenne de cohésion et 500.000 euros par le ministère néerlandais de l'Énergie et du Climat.

Boekel est un terrain de jeu pour toutes sortes d'innovations, comme le système de chauffage "Cesar" qui stocke l'énergie produite par les 600 panneaux solaires de l'Écovillage.

"L'unité de stockage atteint une température de 450 degrés, puis la chaleur est utilisée pour le chauffage par le sol des maisons," nous précise Gonnie van der Vorst, chargée des relations publiques du système de stockage d'énergie Cesar. "C'est une démarche circulaire, c'est un système qui n'émet pas de CO2," souligne-t-elle.

Plusieurs fois récompensé pour la durabilité de ses constructions, l'Écovillage de Boekel agit aujourd'hui pour mieux protéger demain.

Journaliste • Aurora Velez

Partager cet article

À découvrir également

Comment le plus grand télescope sous-marin d'Europe nous aide à savoir comment l'Univers est fait

Réduire l'empreinte carbone de la production audiovisuelle : certains le font déjà dans l'UE

La stratégie d'ampleur de l'Andalousie dans la construction et les transports durables