Israël-Hamas : Démystifier les appels au boycott de Zara et de Starbucks

DOSSIER - Une femme passe devant un café Starbucks à Kuala Lumpur, en Malaisie, en juillet 2017.
DOSSIER - Une femme passe devant un café Starbucks à Kuala Lumpur, en Malaisie, en juillet 2017. Tous droits réservés AP Photo/Daniel Chan
Par Sophia Khatsenkova
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Plusieurs marques telles que Starbucks et Zara sont la cible d'appels au boycott pour leur prétendu soutien à Israël. Cependant, certains de ces appels sont alimentés par la désinformation. Le Cube s'est intéressé de plus près à certaines de ces affirmations.

PUBLICITÉ

Vous avez peut-être remarqué que de plus en plus de personnes appellent au boycott de marques telles que Zara et Starbucks sur les médias sociaux.

Selon certains, ces marques soutiendraient ouvertement Israël dans le cadre de la guerre qui oppose ce pays au Hamas.

Mais il y a beaucoup de désinformation, surtout en ce qui concerne l'impact de ces appels au boycott.

Une publicité générée par l'intelligence artificielle est présentée à tort comme une moquerie de Zara à l'égard de Gaza

Une vidéo montrant des vêtements Zara jetés sur Times Square à New York pour protester contre une campagne publicitaire controversée de l'entreprise a été visionnée des millions de fois sur la plateforme de médias sociaux X, anciennement connue sous le nom de Twitter.

"Après que Zara a fait une publicité irrespectueuse sur le conflit de Gaza, les Américains jettent tous leurs vêtements Zara devant l'entreprise", a déclaré un utilisateur de X, connu pour diffuser de la désinformation.

À la mi-décembre, Zara a publié une campagne qui, selon certains, se moquait des souffrances des Palestiniens en raison de la présence de décombres et de ce qui ressemblait à des sacs mortuaires blancs.

Zara a rapidement retiré la publicité et a affirmé que la séance photo avait eu lieu pendant l'été, avant l'attaque sans précédent du Hamas contre Israël le 7 octobre.

Mais en effectuant une recherche inversée de la vidéo virale, Le Cube a fini par trouver le clip original. Il a été posté en novembre 2023 et n'a rien à voir avec le conflit.

La vidéo a été postée sur le compte officiel de la plateforme de mode d'occasion Vestiaire Collective.

@vestiairecollective With 92 million tons of textiles sent to landfill every year, now’s the time to act. That’s why, from today, we’re banning another 30 fast fashion brands from Vestiaire Collective, including Zara, H&M, Gap, Abercrombie & Fitch, Mango, Urban Outfitters, and Uniqlo. Ready to join the movement? #thinkfirstbuysecond♬ original sound - Vestiaire Collective

L'entreprise a annoncé qu'elle bannissait trente marques de fast fashion de sa boutique, dont Zara.

Une porte-parole de Vestiaire Collective a déclaré à l'AFP qu'une agence française spécialisée dans l'IA avait créé la vidéo.

Elle a précisé que le clip avait été diffusé "près d'un mois" avant les publicités de Zara, dans le cadre d'une initiative de l'entreprise contre la fast fashion.

Starbucks a-t-il fermé ses portes au Maroc ?

Nous avons vu des affirmations similaires sur l'impact des boycotts sur le géant du café Starbucks.

Dans une vidéo Instagram postée début décembre, une femme affirme que la chaîne a dû fermer au Maroc en raison des manifestations.

"Pour ceux d'entre vous qui disent que le boycott ne fonctionne pas, Starbucks au Maroc est littéralement en train de quitter le pays.... Explicitement pour des raisons de manque à gagner à cause des manifestations pro-palestiniennes dans tout le Maroc", affirme-t-elle.

Elle cite comme source un article du New Arab, qui affirme que Starbucks et H&M quittent tous deux le Maroc "en raison de la faible demande liée à la campagne de boycott en cours".

Mais en y regardant de plus près, Le Cube a découvert que cet article en citait un autre provenant d'un journal local marocain, Maroc Hebdo.

Cependant, aucun de ces deux articles ne contient de preuves permettant d'étayer l'affirmation selon laquelle le boycott a entraîné la fermeture des cafés dans le pays.

PUBLICITÉ

Depuis, le New Arab a mis à jour son article en y ajoutant les commentaires du porte-parole de la franchise qui gère Starbucks au Maroc, qui a démenti les affirmations et confirmé que les 18 magasins Starbucks continueront à fonctionner dans le pays.

Il est vrai que la valeur boursière de Starbucks a baissé de près de 11 milliards de dollars au cours du mois dernier.

Ces pertes sont-elles liées au boycott ? Les analystes estiment qu'il est difficile de connaître l'impact des appels au boycott sur le cours de l'action de l'entreprise, mais ils doutent que les manifestations soient à l'origine de cette baisse.

"Certaines données suggèrent que Starbucks ne se porte pas aussi bien, ou du moins pas aussi bien que prévu. Il semble que ses offres et ses promotions n'aient pas autant de succès que prévu", selon une analyse de Vox.

Toutefois, dans son dernier communiqué financier datant de novembre 2023, l'entreprise n'a pas fait état d'un ralentissement de ses bénéfices.

PUBLICITÉ

Il faudra attendre son prochain rapport financier, en février 2024, pour avoir une idée plus précise de la situation.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Plus de 400 stars signent une lettre soutenant l'inclusion d'Israël dans l'Eurovision

The Cube : Israël a-t-il modifié le code-barres de ses produits en raison des appels au boycott ?

The Cube : polémique sur la détention de prisonniers palestiniens à moitié nus