EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Comment l'UE et les pays membres se préparent à la saison des feux de forêt

Des habitants tentent de rejoindre leurs maisons dans le village de Benijos alors qu'un incendie de forêt progresse à La Orotava à Tenerife, dans les îles Canaries, en Espagne, en août 2023.
Des habitants tentent de rejoindre leurs maisons dans le village de Benijos alors qu'un incendie de forêt progresse à La Orotava, à Tenerife, dans les îles Canaries, en Espagne, en août 2023. Tous droits réservés Arturo Rodriguez/The AP
Tous droits réservés Arturo Rodriguez/The AP
Par Saskia O'Donoghue
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

À la suite des incendies qui ont ravagé l'Europe l'année dernière, l'Union européenne a renforcé ses moyens pour éviter des dégâts considérables en 2024.

PUBLICITÉ

À partir du mois de juin, l'Union européenne met en place des mesures visant à renforcer les efforts de lutte contre les incendies afin de mieux protéger les communautés à travers l'Europe, ainsi que l'environnement qui les entoure.

À la suite des incendies dévastateurs de 2023, parmi les plus graves du siècle, l'UE a constitué une équipe de 556 pompiers originaires de 12 pays.

Cet été, ils seront stratégiquement répartis dans des endroits clés d'Europe, notamment dans des zones à haut risque en France, en Grèce, au Portugal et en Espagne.

L'Union européenne met également en place une flotte spécialisée dans la lutte contre les incendies, qui comprendra 28 avions et 4 hélicoptères stationnés dans 10 États membres de l'Union.

En outre, 600 millions d'euros supplémentaires seront consacrés à l'achat de 12 nouveaux avions de lutte contre les incendies, qui seront répartis entre six États membres, ainsi que de plusieurs hélicoptères.

Voici ce que quatre des pays concernés prévoient de faire de leur côté.

La France

Météo-France a récemment annoncé que l'été 2024 serait probablement plus chaud que d'habitude, en particulier dans la région méditerranéenne.

L'année dernière, 22 400 hectares de forêts ont été détruits par des incendies. S'appuyant sur cet exemple tragique, la France a mobilisé quelque 3 600 pompiers et 600 véhicules.

Ces moyens proviennent de régions généralement moins touchées par les incendies de forêt et viendront renforcer l'action des départements les plus exposés.

La France dispose également de douze avions Canadair CL-415, qui peuvent chacun transporter plus de 6 000 litres d'eau. Deux d'entre eux sont positionnés à Ajaccio en Corse et les dix autres à Nîmes.

Ils seront appuyés par huit autres avions Dash - sept basés à Nîmes et un à Bordeaux. Ils peuvent transporter chacun 10 000 litres d'eau.

À partir de ce samedi, ils seront en service actif au fur et à mesure des besoins, aux côtés d'un certain nombre d'autres aéronefs dotés de capacités de lutte contre les incendies.

 Emmanuel Macron avec des pompiers et des sauveteurs à Nîmes en 2023.
Emmanuel Macron avec des pompiers et des sauveteurs à Nîmes en 2023.AP Photo/Daniel Cole/Pool/File

Portugal

L'année 2023 a été marquée par de nombreux incendies de forêt au Portugal. C'est pourquoi le système de lutte contre les incendies en milieu rural est renforcé à partir du 1er juin pour la deuxième fois cette année.

Avant la saison estivale, quelque 12 096 unités opérationnelles et 70 aéronefs seront disponibles.

Une grande partie des personnes impliquées dans le dispositif spécial de lutte contre les incendies en milieu rural (DECIR) sont des sapeurs-pompiers volontaires. D'autres proviennent de la Force spéciale de protection civile, des militaires de la Garde nationale républicaine et de l'Institut pour la conservation de la nature et des forêts.

Contrairement à la France, le Portugal n'utilisera pas d'avions Canadair, apparemment en raison de difficultés sur le marché.

Avec le réchauffement attendu au mois de juillet, les moyens seront encore renforcés jusqu'au 30 septembre, période considérée comme la phase la plus critique des incendies.

Au cours de ces trois mois, 14 155 membres du personnel opérationnel de 3 162 équipes seront en attente cette année, ainsi que 3 173 véhicules, ce qui représente une légère augmentation par rapport à 2023.

PUBLICITÉ
Un hélicoptère de pompiers près de Lisbonne en juillet 2023.
Un hélicoptère de pompiers près de Lisbonne en juillet 2023.AP Photo/Armando Franca

Espagne

En 2023, des centaines de milliers d'hectares de forêts ont été détruits en Espagne, et plus de 3 000 personnes ont été contraintes d'évacuer l'île de Tenerife, aux Canaries, pendant la saison estivale.

Depuis le 1ᵉʳ juin, la campagne nationale espagnole de lutte contre les incendies de forêt est en place. Compte tenu des tragédies de l'année dernière, les autorités ont mis en place un plan plus solide pour lutter plus efficacement contre les éventuels incendies de forêt dans les différentes régions du pays.

Le mois dernier, lors d'une réunion du Comité de coordination et de direction de l'État (CECOD) en Espagne, les responsables politiques se sont réunis pour finaliser les plans.

Le dispositif comprend les brigades de renforcement contre les incendies de forêt (BRIF) et une flotte d'hydravions de grande capacité, gérée par le groupe 43 de l'armée de l'air et de l'espace.

L'Unité militaire d'urgence du ministère de la Défense, la Garde civile et la Police nationale pourront soutenir les dispositifs mis en place par les différentes communautés autonomes du pays.

PUBLICITÉ

La Catalogne a toujours été l'une des régions les plus touchées d'Espagne.

Le ministre de l'Intérieur par intérim, Joan Ignasi Elena, a souligné qu'elle "fait face à une situation extrêmement complexe, qui n'est pas temporaire et qui a de graves conséquences".

En conséquence, 240 nouveaux pompiers ont été recrutés pour rejoindre des centaines d'autres.

Le corps des agents ruraux est passé d'environ 500 hommes à 620 pour faire face à l'intensification de la lutte contre les incendies de forêt.

Il y aura également 22 appareils, dont des avions et des hélicoptères, ainsi que 4 embarcations amphibies situées à Sabadell et Empuriabrava, soutenus par 821 voitures et camionnettes.

PUBLICITÉ

À moins de la moitié de l'année, 2024 a été enregistrée comme l'une des plus sèches en Catalogne depuis des décennies.

Entre le 1er janvier et le 15 mai de cette année, les pompiers ont déjà combattu 1 750 incendies de végétation. Ce chiffre est toutefois légèrement inférieur à celui de l'année dernière, grâce aux fortes pluies du mois d'avril.

Malgré cela, les autorités ont ajouté cinq niveaux à leur plan d'urgence climatique, ce qui signifie qu'elles sont aussi préparées que possible à lutter contre tout incendie potentiel.

Des résidents luttent contre les flammes à Tenerife, Canaries, Espagne, en août 2023.
Des résidents luttent contre les flammes à Tenerife, Canaries, Espagne, en août 2023.Arturo Rodriguez/AP

Italie

"Une bonne prévention, avec l'implication totale des municipalités et des citoyens, peut permettre de sauver des milliers d'hectares de végétation", a déclaré Nello Musumeci, ministre italien de la Protection civile, lors d'une réunion organisée au début du printemps.

Cette réunion, qui portait sur la campagne de lutte contre les incendies de forêt de cet été , a rassemblé des représentants des régions italiennes (ANCI), des pompiers, des forces armées, ainsi que des ministères de l'Intérieur, de la Défense, de l'Environnement, de l'Agriculture et de l'Économie.

PUBLICITÉ

L'Italie est actuellement confrontée à des températures bien supérieures à la normale, ce qui a des répercussions sur la disponibilité de l'eau.

Incendie près d'Alcamo et Partinico, en Sicile, Italie, août 2023.
Incendie près d'Alcamo et Partinico, en Sicile, Italie, août 2023.Alberto Lo Bianco/LaPresse via AP

Le sud du pays et les îles sont particulièrement susceptibles d'être touchés, mais toutes les administrations italiennes ont préparé des plans d'urgence pour les incendies de forêt et les incendies dans les zones bâties.

En outre, M. Musumeci a veillé à mettre en place une vaste campagne de sensibilisation des populations par l'intermédiaire des médias.

"Je suggère rune plus grande surveillance dans les zones rurales afin de décourager les pyromanes et les criminels dans leurs desseins insensés", a déclaré M. Musumeci. "Rappelons que la grande majorité des incendies est causée par l'homme, par faute ou par malveillance".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Grèce en pleine canicule, plusieurs personnes portées disparues ou décédées

L'UE donne son feu vert à un plan historique de restauration de la nature

Qui dominera les plus grands blocs au Parlement européen ?