EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Politique de l'UE. Élections européennes en Italie : la crainte d'une faible participation

Giorgia Meloni, tête de liste des Frères d'Italie aux européennes et Cheffe du gouvernement italien
Giorgia Meloni, tête de liste des Frères d'Italie aux européennes et Cheffe du gouvernement italien Tous droits réservés Vlasov Sulaj/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Vlasov Sulaj/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Giorgia OrlandiJean Philippe LIABOT
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La cheffe du gouvernement, Giorgia Meloni, pourrait à l'occasion du scrutin européen renforcer son pouvoir en Italie, mais aussi à Bruxelles.

PUBLICITÉ

47 millions d'Italiens sont appelés aux urnes lors des élections européennes qui se tiendront samedi et dimanche prochains.

76 sièges au Parlement européen sont en jeu dans cinq grandes circonscriptions électorales. Dans le même temps, près de la moitié des municipalités italiennes voteront pour des élections locales.

Le vote de cette année est crucial à plusieurs titres. Il façonnera l'avenir de l'Europe à l'un des moments les plus critiques de l'histoire de l'Union et constituera le premier test politique pour le gouvernement de Giorgia Meloni qui se présente comme tête de liste de son parti, Frères d'Italie.

Le taux de participation, qui avait atteint un niveau très bas en 2019 avec seulement 54%, a montré une désaffection croissante à l'égard de la politique européenne.

Des électeurs italiens de moins en moins motivés par le scrutin et par l'Europe ?

Certains analystes politiques affirment que l'actuelle campagne électorale se concentre trop sur les questions nationales, ce qui provoque pour beaucoup un désintérêt pour le scrutin.

Interrogés dans les rues de Rome par notre correspondante Giorgia Orlandi, les avis sont partagés.

"Nous vivons une transition majeure. C'est une période critique où beaucoup de choses se produisent simultanément. Des événements dramatiques et inattendus se produisent chaque jour. C'est pourquoi je tiens beaucoup à ce que l'Europe, en laquelle je crois beaucoup, soit en mesure de répondre à tous ces appels. Ce qui est décidé en Europe a un impact important sur ma vie et celle des autres," dit une habitante de Rome.

Pour qui allons-nous voter ? se demande ce coiffeur ? "Je n'ai pas l'impression d'être représenté de quelque manière que ce soit. Il se peut que je décide d'aller voter à la toute dernière minute, par responsabilité et parce que je me sentirais coupable si je ne le faisais pas. Mais je n'en suis pas très sûr."

"Je ne me sens représenté par aucun des candidats. Tout ce qu'ils font, c'est parler, mais rien ne se passe de concret par la suite." ajoute un autre électeur.

Les jeunes Italiens plus intéressés que leurs ainés par l'Europe

Parmi les électeurs âgés de moins de 35 ans, la situation est beaucoup plus polarisée : ceux qui ont déclaré qu'ils se rendraient aux urnes considèrent que les élections européennes sont aussi importantes que les élections générales.

"La plupart des politiques européennes sont essentiellement tournées vers l'avenir et non vers le présent. Elles s'adressent donc davantage aux jeunes générations qu'aux citoyens plus âgés. C'est pourquoi il est important de se rendre aux urnes. Le problème auquel nous sommes confrontés aujourd'hui est que les politiques s'adressent souvent davantage aux adultes qu'aux jeunes. De plus, les gens n'ont pas la moindre idée du fonctionnement des institutions." dit ce jeune électeur romain.

Les derniers sondages suggèrent que le principal parti d'opposition italien, le Parti Démocrate, pourrait réaliser quelques gains, tout en confirmant les Frères d'Italie de Giorgia Meloni comme première force politique.

Si ces sondages sont confirmés dimanche, cela pourrait renforcer son pouvoir à la fois au niveau national et en Europe, faisant d'elle la faiseuse de rois des partis de droite au Parlement européen.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Giorgia Meloni : seule Première ministre tête de liste aux élections européennes

Courtisée par Le Pen et von der Leyen, Meloni a les cartes en main avant les élections européennes

Ursula von der Leyen laisse la porte ouverte à un accord avec Giorgia Meloni