EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Allemagne : une alliance d'organisations de la société civile réclame l'interdiction de l'AfD

Le logo de la campagne contre l'AfD
Le logo de la campagne contre l'AfD Tous droits réservés Michael Probst/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Michael Probst/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Jean-Philippe Liabot
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour l'historien Jens-Christian Wagner, le parti d'extrême droite reprend la terminologie des nazis

PUBLICITÉ

La campagne intitulée "En défense de la dignité humaine - Interdire l'AfD maintenant" vise à obtenir le soutien de la majorité des membres du Parlement dans les semaines à venir. Pour cela, des manifestations contre l'AfD sont également prévues, notamment lors de la conférence nationale du parti d'extrême droite à Essen à la fin du mois de juin.

Jens-Christian Wagner pose près de la porte principale de l'ancien camp de concentration nazi de Buchenwald à Weimar. en janvier 2024.
Jens-Christian Wagner pose près de la porte principale de l'ancien camp de concentration nazi de Buchenwald à Weimar. en janvier 2024. Markus Schreiber/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

L'AfD (Alternative pour l'Allemagne ) reprend la terminologie des nazis, a déclaré lundi l'historien allemand Jens-Christian Wagner lors d'une conférence de presse appelant à le bannir de la vie politique allemande.

"Si les nazis ont pu accéder au pouvoir, c'est parce que la République de Weimar leur a permis d'abuser de la démocratie pour l'abattre selon leurs propres règles. C'est pourquoi la deuxième leçon à tirer de l'époque nazie est qu'il faut priver les partis anticonstitutionnels de la possibilité d'utiliser les moyens de la démocratie pour l'abolir". a t-il déclaré.

L'AfD deuxième force politique allemande

L'AfD est arrivée deuxième avec 15.9% des suffrages, dimanche dernier lors du scrutin européen, loin derrière la CDU, mais deux points devant le SPD du Chancelier Olaf Scholz, le pire résultat des sociaux démocrates depuis la Seconde Guerre mondiale.

Et malgré de récents scandales qui ont secoué la tête du parti, l’AfD a même réussi à devenir la première force politique de l’ex-Allemagne de l’Est.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'AfD nomme un nouveau chef de délégation au Parlement européen

La campagne de l'AfD en difficulté

Réunion des ministres de la Justice de l'UE : la compétitivité juridique au cœur des débats