La Suède construit la première route électrifiée au monde pour recharger les véhicules en route

La route européenne E20
La route européenne E20 Tous droits réservés WSP/Trafikverket
Par Roselyne Min
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Première du genre au monde, l'autoroute électrique pourrait conduire à l'expansion de 3 000 km supplémentaires de routes électriques en Suède d'ici 2045.

PUBLICITÉ

Alors que l'Union Européenne a adopté le mois dernier une loi historique exigeant que toutes les voitures neuves vendues aient zéro émission de CO2 à partir de 2035, les pays européens se précipitent pour préparer l'infrastructure nécessaire à une mobilité sans carburant fossile.

Et la Suède est en train de transformer une autoroute en une route électrifiée permanente - la première du genre au monde. Sur cette route électrique, les voitures et les camions peuvent se recharger en roulant. Les experts disent que la charge dynamique leur permet de parcourir de plus longues distances avec des batteries plus petites et d'éviter d'attendre aux bornes de recharge.

Le pays scandinave a été le pionnier des routes électrifiées à travers plusieurs projets pilotes, dont la première route électrique temporaire au monde.

"Nous pensons que la solution d'électrification est la voie à suivre pour décarboner le secteur des transports et nous travaillons avec un certain nombre de solutions", a déclaré Jan Pettersson, directeur du développement stratégique chez Trafikverket, l'administration suédoise des transports, à Euronews Next.

L'autoroute choisie, la route européenne E20, relie les hubs logistiques entre Hallsberg et Örebro, situés au milieu des trois grandes villes du pays, Stockholm, Göteborg et Malmö.

Comment ça marche ?

Le projet est actuellement au stade de l'approvisionnement et devrait être construit d'ici 2025. La méthode de charge pour E20 n'a pas été décidée mais il existe trois types de charge : système caténaire, système inductif et système conducteur.

Le système de caténaire ne peut être utilisé que pour les véhicules lourds, parce qu'il utilise des câbles aériens pour fournir de l'électricité à un type particulier de bus ou de tramway.

Nous pensons que la solution d'électrification est la voie à suivre pour décarboner le secteur des transports et nous travaillons avec un certain nombre de possibilités.
Jan Pettersson
Directeur du développement stratégique, Trafikverket

En 2018, Trafikverket a inauguré le premier rail de recharge au monde pour véhicules électriques sur la voie publique en tant que pilote entre l'aéroport Arlanda de Stockholm et une zone logistique logistique à Rosersberg.

Sur un tronçon de 2 km de long, un rail électrique a été fraisé dans l'asphalte sur lequel des camions électriques abaissent un bras mobile qui reçoit de l'énergie.

La charge conductive fonctionne comme un chargeur pour smartphones. Au lieu de brancher un chargeur, ces véhicules électriques spéciaux ont un pad ou une plaque sur la route, et lorsque le véhicule est dessus, le pad charge le véhicule sans fil.

Le système de charge par induction utilise un équipement spécial enfoui sous la route qui envoie de l'électricité à une bobine du véhicule électrique. La bobine du véhicule utilise ensuite cette électricité pour charger la batterie. En 2020, il a construit une route électrique sans fil pour les poids lourds et les bus dans la ville insulaire de Visby.

Avantages potentiels pour les voitures particulières

Jan Pettersson affirme que le monde est confronté à un "défi spécial" consistant à maintenir la charge des véhicules lourds. "Si vous n'avez qu'une solution de batterie complète à charge statique pour les véhicules lourds, vous obtiendrez des véhicules avec une énorme quantité de batteries que les véhicules doivent transporter", a-t-il déclaré.

Alors qu'une grande partie du système routier électrique (ERS) se concentre sur les camions, une étude récente a suggéré que les voitures particulières pourraient également en bénéficier.

L'étude a simulé les schémas de déplacement de 412 voitures privées sur certaines parties des routes nationales et européennes suédoises et a révélé que la combinaison de la recharge à domicile avec la recharge dynamique peut réduire la taille de la batterie jusqu'à 70 %.

Les chercheurs à l'origine de l'étude affirment également que toutes les routes de Suède n'ont pas besoin d'être électrifiées ; le faire sur seulement 25 % de toutes les routes serait efficace pour que le système fonctionne.

Il s'agissait de la première tentative de simulation du système routier électrique (ERS) avec des modèles de conduite réels. Mais les chercheurs soulignent que l'ERS n'est peut-être pas pour tout le monde.

"La meilleure autonomie requise avec l'ERS diffère d'une résidence urbaine à une résidence rurale, ce qui signifie que les conducteurs qui vivent à proximité du centre-ville auraient des batteries plus petites car ils sont plus proches de l'ERS et ils gagneront plus", a déclaré le Dr. Washim Shoman, chercheur à la division théorique des ressources physiques de l'Université de technologie de Chalmers a déclaré à Euronews Next.

Washim Shoman dit que la différence de portée de la batterie entre ces deux types de résidents pourrait atteindre 20 %. Il précise également que la technologie est encore en train de mûrir et que l'étude suppose certaines conditions. "Mais avec suffisamment de développement, je pense qu'ils pourraient atteindre de telles propriétés", a-t-il ajouté.

PUBLICITÉ

D'autres pays comme l'Italie, le Royaume-Uni, les États-Unis et l'Inde redoublent d'efforts pour construire des systèmes ERS. Avec des plans d'extension de 3 000 km supplémentaires de route électrique d'ici 2045, la Suède s'est associée à l'Allemagne et à la France pour échanger des expériences par le biais de collaborations entre les autorités et la recherche sur les routes électriques.

L'Allemagne et la Suède disposent d'installations de démonstration sur la voie publique depuis plusieurs années, et la France envisage de se doter d'un tronçon pilote avec une route électrique.

Pour en savoir plus sur cette histoire, regardez la vidéo dans le lecteur multimédia ci-dessus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des navires plus propres grâce aux énergies éolienne et électrique

L'Union européenne souhaite faciliter l'usage de la voiture électrique en Europe

Découvrez le nouveau centre d'essai néerlandais de l'hyperloop, qui espère révolutionner les transports européens du futur