PUBLICITÉ

Offre illimitée dans les transports en commun : quel bilan en Autriche ?

Autrichiens marchant dans une gare à Vienne, Autriche
Autrichiens marchant dans une gare à Vienne, Autriche Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Johannes Pleschberger
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Autriche propose depuis deux ans, un pass annuel pour prendre les transports en commun en illimité. Cette formule visant à réduire le trafic routier et ses émissions séduit, mais peine à se généraliser.

PUBLICITÉ

L'Autriche innove pour encourager ses citoyens à faire le choix des transports publics, moins polluants que la voiture individuelle. Son gouvernement a mis en place un "KlimaTicket" (ou "Ticket Climat") : un abonnement annuel qui permet de prendre en illimité, tous les types de trains, bus, tram ou métro à travers le pays.

Dans une gare de Vienne, Ruperta, habitante de la capitale autrichienne, assure que cette formule est "une excellente option. Je fais très souvent, le trajet entre Linz et Vienne et évidemment, c'est un gain de temps considérable parce que le train est plus rapide," dit-elle.

L'abonnement pour les adultes coûte trois euros par jour sur un an, soit 1095 euros. Ce qui peut être compétitif face aux prix élevés des carburants.

Marc qui réside à Hollabrunn en Basse-Autriche indique "aller tout le temps au travail en train. Ensuite, je me sers du ticket dans Vienne pour d'autres moyens de transport comme le bus et le tram," explique-t-il.

"Difficile de se passer de la voiture"

Le "Ticket Climat" est disponible en Autriche depuis environ deux ans. Mais après un boom initial, la demande semble stagner. Seuls près de 3% de la population dispose actuellement de ce pass annuel national.

Dans la gare principale de Vienne, Christine, résidente de Velm, préfère acheter son billet de train à chaque trajet, d'autant plus qu'elle ne peut se rendre à son travail qu'en voiture.

"Je ne peux pas imaginer comment nous, en tant que famille, nous pourrions nous passer d'une voiture," fait-elle remarquer. "Je pense que les gens, en particulier dans les campagnes, en auront encore besoin pendant un moment," estime-t-elle.

Une question de commodité

Bien que les Autrichiens soient ceux qui prennent le plus le train dans l'Union européenne, certaines régions du pays restent mal desservies, notamment en montagne.

Pour autant, selon le Verkehrsclub Österreich, le "Ticket Climat" est un franc succès. "Les enquêtes de satisfaction ont montré que la raison principale de l'achat de ce Ticket Climat est de ne plus avoir à se soucier de l'achat du billet, donc c'est le côté pratique," explique Michael Schwendinger, représentant du Verkehrsclub Österreich. "On a ce Ticket, on peut monter à bord et utiliser les transports en commun de manière simple et je pense que c'est ce qui essentiellement, doit être l'objectif de tous les opérateurs de transport en Europe," affirme-t-il.

Cette offre tarifaire fait des émules. Depuis quelques mois, un abonnement similaire - le ticket à 49 euros par mois - est également disponible en Allemagne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ouverture du procès de l'ex-chancelier autrichien

Ferry ou train couchette : j'ai comparé les transports européens sans vol en termes de confort, de coût et d'émissions de CO2.

L'Europe peut-elle inciter davantage de personnes à utiliser les transports publics ?