EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Des organisations humanitaires investissent dans l'IA pour améliorer leur travail

Le Comité International de la Croix Rouge a commencé à utiliser l'IA en 2019 pour détecter les mines antipersonels plus efficacement.
Le Comité International de la Croix Rouge a commencé à utiliser l'IA en 2019 pour détecter les mines antipersonels plus efficacement. Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Mathieu Ollagnier
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

L'IA au service de la solidarité ? L'UNICEF et Médecins Sans Frontières l'ont intégrée pour sauver des vies. Découvrez comment la technologie aide le travail humanitaire.

PUBLICITÉ

L’IA peut être employée pour un nombre infini de tâches. Elle peut répondre à vos questions, produire des images, ou même vous créer un ami virtuel. Et depuis peu, elle peut sauver des vies.  

Le Comité International de la Croix Rouge a commencé à l’utiliser en 2019 pour détecter les mines antipersonels plus efficacement. Avant, des opérateurs humains analysaient seuls les images infra-rouges des drones détecteurs de mines, dans un processus long et imprécis. Désormais, l’IA assiste ces opérateurs en pointant directement les images suspectes. Cela représente un gain de temps considérable.  

Pour Erik Tollefsen, directeur de l’unité de contamination des armes de la Croix rouge, en charge du projet, c'est comme si l'analyste avait un millier d'assistants à ses côtés.

C’est comme si l’analyste avait un millier d’assistants à ses côtés
Erik Tollefsen
Directeur de l’unité de contamination des armes de la Croix rouge

Mais alors, comment ça marche ?

Concrètement, la Croix Rouge a fourni des milliers d’images infrarouges déjà classées à l’ordinateur, pour qu’il puisse apprendre toutes les situations et ainsi reconnaître de façon autonome la présence de mines, leur taille, leur type et leur localisation exacte. C’est du machine learning.

La fondation Médecins Sans Frontières teste l’IA de la même manière depuis 2023 dans le cadre de son projet AI4CC pour améliorer la précision de ses diagnostics du cancer du col de l'utérus dans des zones reculées comme au Malawi. Sur place les diagnostics sont compliqués à établir avec précision à cause du manque de moyens. Résultat : jusqu’à 30% de femmes déclarées négatives repartent rassurées alors qu’elles ont déjà des lésions cancéreuses que l’opérateur n’a pas su distinguer. Des milliers de vies chaque année.

L’IA permet de reconnaître avec une précision supérieure à 90% la présence de lésions, grâce aux images enregistrées et classées par l’ordinateur. Tout en étant déployable sur place au sein des instruments d’analyse du col appelés colposcopes.  

Colposcopes utilisés au Malawi par la fondation Médecins Sans Frontières
Colposcopes utilisés au Malawi par la fondation Médecins Sans FrontièresMédecins Sans Frontières

L’IA peut encore être utilisée de nombreuses manières différentes par des organisations humanitaires pour améliorer la condition humaine. Il est notamment possible de prévoir avec plus de précisions l’apparition de catastrophes naturelles pour protéger plus efficacement les populations et anticiper les besoins, comme avec le Flood Hub de Google déjà disponible pour les inondations.  

L’UNICEF en collaboration avec la European Space Agency (ESA) a même mis au point des modèles d’intelligence artificielle pour prévoir et combattre des maladies comme la Dengue dans les pays subtropicaux.

Pour en savoir plus, regardez la vidéo en tête de l’article.

Video editor • Mathieu Ollagnier

Sources additionnelles • Motion designer: Matthew Ash; Suivi Editorial: Thomas Duthois

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'IA pourrait-elle aider à planifier notre réponse aux futures pandémies ?

Un drone doté de l'intelligence artificielle pour traquer les feux de forêt

L'intelligence artificielle au secours des hommes infertiles