La comète la plus brillante connue à ce jour va passer devant la Terre pour la première fois en 71 ans. Voici comment la voir

La comète 12P/Pons-Brooks
La comète 12P/Pons-Brooks Tous droits réservés AP Photo/Gianluca Masi, the director of the Virtual Telescope Project
Par Roselyne Min avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La comète 12P/Pons-Brooks ne sera pas visible à l'œil nu, mais les experts estiment qu'elle peut être observée à l'aide d'une paire de jumelles ou d'un télescope.

PUBLICITÉ

Pour la première fois depuis 71 ans, nous pourrions bientôt voir l'une des comètes les plus brillantes que l'on connaisse.

Selon les experts, la comète 12P/Pons-Brooks s'approche actuellement de la Terre. Pour la plupart d'entre nous, ce sera le seul et unique moment de notre vie où nous aurons l'occasion de la voir.

Selon les astrophysiciens, la comète devrait atteindre son point le plus proche du Soleil, son périhélie, le 21 avril, et sera la plus proche de la Terre le 2 juin.

Le projet de télescope virtuel, un service en ligne fourni par l'observatoire astronomique Bellatrix, en Italie, a publié des images de la comète prises dans la ville toscane de Manciano, qui bénéficie d'un des ciels les plus sombres de la péninsule italienne.

"En ce moment, une très belle comète traverse le ciel nocturne. Il s'agit de la comète 12P/Pons-Brooks", a déclaré Gianluca Masi, directeur du projet de télescope virtuel.

"Cette comète est qualifiée de "périodique". Cela veut dire tout simplement qu'elle se déplace sur une orbite autour du Soleil, l'amenant périodiquement dans le système solaire interne pour rendre visite au roi, le Soleil. C'est la comète. À chaque période, et, dans ce cas, tous les 71 ans, elle revient à son périhélie", a ajouté M. Masi.

Comment la voir ?

La comète ne sera pas visible à l'œil nu, mais selon les experts, si le ciel est suffisamment dégagé et sombre, et si les conditions météorologiques sont favorables, elle pourra être observée à l'aide de jumelles ou d'un télescope dans l'hémisphère nord d'ici la fin du mois.

Au fur et à mesure mesure qu'elle se rapprochera de son périhélie - le point le plus proche de son orbite par rapport au Soleil - elle commencera à disparaître.

En juin, seuls les habitants de l'hémisphère sud pourront la voir.

La prochaine occasion de voir 12P/Pons-Brooks se présentera autour de l'été 2095.

La comète 12P/Pons-Brooks a régulièrement montré d'énormes accès de luminosité. Ce phénomène, souvent appelé "outbursts", excite particulièrement les observateurs, selon Masi.

Avec une période orbitale d'environ 71 ans, c'est l'une des comètes périodiques les plus brillantes connues à ce jour.

Selon M. Masi, la comète Hale-Bopp, l'une des comètes les plus brillantes de l'histoire à passer devant la Terre, est la plus remarquable que le projet de télescope virtuel ait capturée.

Passant son périhélie en avril 1997, la comète a dominé le ciel du soir et a été visible à l'œil nu pendant une période record de 18 mois.

"Cette comète de 1997 [Hale-Bopp] était honnêtement la reine des comètes à mes yeux. Même si d'autres comètes - beaucoup plus brillantes - ont été visibles plus récemment, la comète Hale-Bopp a remporté la palme parce qu'elle a été visible pendant des mois à l'œil nu", a ajouté M. Masi.

Pour en savoir plus sur cette histoire, regardez la vidéo dans le lecteur média ci-dessus.

Video editor • Roselyne Min

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les États-Unis relancent la course à l'espace en finançant des entreprises privées

Rémunération entre les hommes et les femmes en Europe : comment les pays se comparent-ils en matière de réduction de l'écart ?

Les Américains dans l'attente de l'éclipse de soleil