PUBLICITÉ

Boeing annule le décollage de sa capsule Starliner en raison de problèmes techniques

AP
AP Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Somaya Aqad
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Alors que tout était prêt pour son décollage, prévu lundi soir depuis la base de Cap Canaveral en Floride, la Nasa a annulé le départ de la fusée Atlas V, en raison d'une valve défaillante.

PUBLICITÉ

Les deux pilotes d'essai de la NASA venaient de s'installer dans la capsule Starliner de Boeing pour un vol vers la Station spatiale internationale lorsque le compte à rebours a été interrompu, deux heures seulement avant le décollage prévu.

Le PDG de United Launch Alliance, Tory Bruno, a déclaré qu'une soupape de décompression de l'oxygène située sur l'étage supérieur de la fusée Atlas de la société a commencé à s'ouvrir et à se fermer, ce qui a provoqué un fort bourdonnement.

Il est possible que la valve ait dépassé les 200 000 cycles de sa durée de vie, a déclaré Tory Bruno, ce qui signifie qu'elle devra être remplacée, repoussant le lancement à la semaine prochaine. Mais si les ingénieurs peuvent rapidement déterminer que la valve est toujours dans cette limite, l'équipe de lancement pourrait réessayer dès mardi soir.

Il s'agit du dernier retard en date pour le premier vol d'équipage de Boeing, suspendu depuis des années en raison de problèmes au niveau de la capsule.

Tory Bruno a déclaré que des problèmes de valves similaires s'étaient produits dans le passé sur quelques autres fusées Atlas qui lançaient des satellites. Le problème avait été rapidement résolu en éteignant et en rallumant les soupapes en question. Mais la compagnie a des règles de vol plus strictes pour les vols d'astronautes, interdisant le recyclage des valves lorsqu'un équipage est à bord.

« Nous avons donc respecté les règles et les procédures, ce qui nous a conduits à interrompre le vol », a déclaré M. Bruno lors d'une conférence de presse.

Steve Stich, responsable du programme d'équipage commercial de la NASA, a reconnu qu'il s'agissait d'une décision difficile à prendre.

« Nous prenons les choses étape par étape et nous lancerons quand nous serons prêts et volerons quand nous pourrons le faire en toute sécurité », a t-il déclaré.

Quelques minutes après l'arrêt du compte à rebours, le nouvel astrovan de Boeing était de retour sur le pas de tir pour récupérer Butch Wilmore et Suni Williams sur leur plateforme à la station spatiale de Cap Canaveral.

Le premier vol d'essai du Starliner sans équipage en 2019 n'a pas réussi à atteindre la station spatiale et Boeing a dû répéter le vol. L'entreprise a ensuite rencontré des problèmes de parachute et de ruban adhésif inflammable.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La fusée Falcon 9 de SpaceX est revenue sur Terre

Espace : la première fusée privée du Japon a explosé peu après son décollage

Une fusée américaine en route pour la Lune, plus de 50 ans après Apollo