Santé : bientôt un nouveau traitement contre la maladie d'Alzheimer ?

Bientôt un nouveau traitement contre Alzheimer ?
Bientôt un nouveau traitement contre Alzheimer ? Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le groupe pharmaceutique américain Eli Lilly a annoncé avoir obtenu des résultats très prometteurs lors d’un essai clinique de grande ampleur.

PUBLICITÉ

Le groupe pharmaceutique américain Eli Lilly a déclaré mercredi que son nouveau traitement développé contre Alzheimer avait démontré, lors d'un essai clinique de grande ampleur, ralentir la progression de la maladie, une annonce qui ouvre la voie à sa possible autorisation prochaine.

Ces résultats ont été accueillis avec enthousiasme par les experts, qui n'ont pas hésité à saluer l'entrée dans une "nouvelle ère" pour la prise en charge de la maladie d'Alzheimer, grâce à plusieurs percées récentes.

L'essai clinique, qui comptait 1 200 participants ayant entre 60 et 85 ans et n'ayant pas encore atteint un stade avancé de la maladie, a montré une réduction de 36% du déclin cognitif des patients traités avec le donanemab, selon un communiqué de l'entreprise.

La capacité à accomplir des tâches du quotidien, comme conduire, converser, avoir des loisirs ou gérer ses finances, a également été mesurée. Sur 18 mois, les participants ayant reçu le traitement présentaient une réduction de 40% du déclin dans leur capacité à réaliser ces tâches.

Eli Lilly a dit prévoir de déposer une demande d'autorisation auprès de l'Agence américaine des médicaments (FDA) dès ce trimestre, et dans le monde "aussi vite que possible".

Le traitement peut toutefois entraîner des effets secondaires graves, comme des œdèmes ou hémorragies cérébrales. Trois participants à l'essai clinique sont décédés, selon le communiqué.

"Quand les résultats complets seront publiés" dans une revue scientifique, "nous pourrons commencer à évaluer attentivement les risques et les bénéfices, et cela aidera à décider si le donanemab doit être donné couramment aux patients", a commenté le Dr. Charles Marshall, de la Queen Mary University of London.

Nouveaux traitements

La recherche dans la lutte contre la maladie d'Alzheimer a stagné durant des décennies.

Mais deux nouveaux traitements, développés par les entreprises pharmaceutiques japonaise Eisai et l'américaine Biogen, ont récemment été approuvés aux Etats-Unis: le Leqembi en janvier 2023 (dont le principe actif est nommé lecanemab), et avant cela l'Aduhelm (molécule aducanumab), en juin 2021.

Si l'autorisation de l'Aduhelm a été controversée, de nombreux experts critiquant le manque de preuves sur son efficacité, le lecanemab avait été le premier à démontrer clairement une réduction du déclin cognitif (de 27%) dans le cadre d'un essai clinique.

Accès limité

L'accès à ces traitements, administrés par intraveineuse et très chers, suscite le débat aux Etats-Unis.

Le système de couverture santé fédéral Medicare, destiné aux personnes de plus de 65 ans, avait annoncé ne les rembourser que s'ils étaient pris dans le cadre d'essais cliniques - limitant de facto grandement leur accès.

Cette condition a été posée parce que la FDA a autorisé l'Aduhelm et le Leqembi selon une procédure accélérée, qui requiert de collecter moins de données cliniques afin de permettre la mise sur le marché plus rapide d'un traitement contre une pathologie grave.

Eli Lilly a indiqué mercredi vouloir déposer une demande pour une autorisation "traditionnelle" (et non accélérée), qui pourrait permettre une couverture plus large par Medicare.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des "molécules vibrantes" ont détruit 99 % des cellules cancéreuses en laboratoire

Maladie de Parkinson : un nouveau test pourrait permettre sa détection précoce

Pologne : 11 personnes meurent de la légionellose à Rzeszow