EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
"C'est la plus grande tragédie que nous ayons connue depuis le tremblement de terre de 2010", a déclaré le président chilien, Gabriel Boric, dimanche.
Mis à jour:

Vidéo. Chili : les incendies ont fait au moins 64 morts, un bilan qui va encore augmenter

Le Chili face à sa tragédie la plus meurtrière en dix ans. Les incendies qui ravagent la région de Valparaiso, dans le centre du pays, ont fait au moins 64 morts, selon un bilan communiqué par le président Gabriel Boric, dimanche 4 février. "Ce chiffre va augmenter, nous savons qu'il va augmenter de manière significative", a regretté le chef de l'Etat depuis Quilpué, situé à la périphérie de la station balnéaire de Viña del Mar.

Le Chili face à sa tragédie la plus meurtrière en dix ans. Les incendies qui ravagent la région de Valparaiso, dans le centre du pays, ont fait au moins 64 morts, selon un bilan communiqué par le président Gabriel Boric, dimanche 4 février. "Ce chiffre va augmenter, nous savons qu'il va augmenter de manière significative", a regretté le chef de l'Etat depuis Quilpué, situé à la périphérie de la station balnéaire de Viña del Mar.

A Quilpué, à environ 90 km au nord-ouest de Santiago, des quartiers entiers et des voitures ont été carbonisés. Des milliers d'habitants ont été bloqués vendredi pendant plusieurs heures alors qu'ils tentaient de fuir en voiture. "C'est la plus grande tragédie que nous ayons connue depuis le tremblement de terre de 2010", a déclaré Gabriel Boric, en référence au séisme de magnitude 8,8 qui avait été suivi d'un tsunami, le 27 février 2010. Plus de 500 personnes avaient été tuées.

Après une accalmie, les incendies ont repris dans la région de Valparaiso. Depuis vendredi, les pompiers luttent sans relâche contre des dizaines de foyers dans les régions de Valparaiso et O'Higgins dans le centre, mais aussi de Maule, Biobio, La Araucania et Los Lagos, dans le sud. Une trentaine de foyers restaient actifs sur un total de 92 incendies recensés et les pompiers s'efforçaient d'en venir à bout à l'aide d'hélicoptères et d'avions.

En plus des pertes humaines, entre 3 000 et 6 000 maisons ont été endommagées ou détruites par les incendies, selon un responsable du ministère de l'Intérieur. Les flammes ont ravagé quelque 43 000 hectares de forêt. Depuis mercredi, la température frôle les 40°C dans le centre du Chili et la capitale Santiago. Cette canicule, qui résulte du phénomène climatique El Niño, touche actuellement le cône sud de l'Amérique latine, provoquant des incendies de forêt aggravés par le réchauffement climatique.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dernières vidéos

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ