EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Où se rendent désormais les riches vacanciers russes ?

Les sanctions contre la Russie n'ont pas empêché les Russes fortunés de partir en vacances en 2022.
Les sanctions contre la Russie n'ont pas empêché les Russes fortunés de partir en vacances en 2022. Tous droits réservés Canva
Tous droits réservés Canva
Par Charlotte EltonEuronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Turquie, Thaïlande, Émirats arabes unis : où se rendent les riches vacanciers russes pour éviter les sanctions ?

PUBLICITÉ

Les sanctions sur les voyages n'ont pas empêché les Russes fortunés de partir en vacances l'année dernière, selon un nouveau rapport.

Lorsque la Russie a envahi l'Ukraine en février 2022, l'Union européenne a suspendu les visas pour les voyageurs russes.

Mais les riches touristes russes ont tout simplement décidé de passer leurs vacances ailleurs.

Selon une étude de la société ForwardKeys, spécialisée dans les données des vols, les Russes fortunés ont repris le chemin des vacances "en force".

Entre le début de la guerre, le 24 février 2022, et la fin du mois de décembre, les billets en classe supérieure pour les voyages russes à l'étranger ont connu un véritable boom, augmentant de 10 % par rapport aux niveaux d'avant Covid-19.

Les Russes plus modestes sont toutefois restés chez eux, les voyages en classe économique ayant chuté de 70 % au cours de la même période par rapport aux niveaux de 2019.

Où vont les Russes fortunés ?

ForwardKeys explique que le nombre de sièges vendus par les compagnies aériennes sur les vols entre la Russie et l'Union européenne a diminué de 99 % par rapport à la période précédant la pandémie.

Cette réduction intervient alors que la plupart des pays européens restreignent le nombre de visas qu'ils accordent aux voyageurs russes.

Mais de nombreux autres pays continuent de les accueillir.

La Thaïlande semble être l'une des destinations les plus populaires pour ces vacanciers, avec des voyages en classe supérieure en hausse de 81 % par rapport à 2019.

Les voyages haut de gamme vers les Émirats arabes unis ont eux été en hausse de 108 %. Les touristes ont également afflué vers la Turquie (+ 41 %), les Maldives (+ 137 %) et l'Égypte (+ 181 %).

Canva
Les Maldives, destination populaire pour les riches touristes russes en 2022.Canva

Il n'y a pas de pénurie de billets pour ces destinations. La capacité des vols entre la Russie et le Moyen-Orient a augmenté de 27 % par rapport à la période équivalente avant la pandémie.

Le nombre de sièges sur les vols entre la Turquie et la Russie a augmenté de 26 %.

Les compagnies aériennes turques et du Moyen-Orient sont celles qui ont le plus profité de cette hausse, a déclaré Olivier Ponti, vice-président des études chez ForwardKeys.

"Depuis l'invasion de l'Ukraine en février dernier, les sanctions liées à la guerre ont eu le plus grand impact sur les voyages aériens à destination et en provenance de la Russie, ce qui a particulièrement profité à la Turquie et au Moyen-Orient, qui ont maintenu des vols directs à destination et en provenance de la Russie", a-t-il déclaré.

Les voyageurs ont afflué à Antalya, la station balnéaire turque. Les vols au départ des trois principaux aéroports de Moscou, Vnukovo, Domodedovo et Sheremetyevo, ont augmenté respectivement de 144 %, 77 % et 74 % par rapport aux niveaux d'avant pandémie.

Mais ce boom des voyages est strictement limité aux riches, a déclaré M. Ponti.

"L'élément le plus révélateur est l'essor des classes supérieures, qui semble illustrer une division de la société russe entre les riches, qui ont passé des vacances élégantes, et les moins fortunés, qui sont restés chez eux", a-t-il déclaré.

PUBLICITÉ

Toutefois, selon FlightKeys, l'essor des voyages pour les riches semble s'être effondré en 2023.

Les voyages internationaux ont largement diminué, même pour les personnes fortunées. Les réservations de vols en classe supérieure sont inférieures de 26 % aux niveaux de 2019 et celles en classe économique de 66 %.

Quel est l'impact de la guerre sur les prix des vols et la durée des voyages ?

La guerre a fermé l'espace aérien au-dessus d'une grande partie de l'Ukraine et de la Russie. Cela se traduit par une augmentation de la durée des vols.

37 % du trafic aérien entre l'Europe et la région Asie-Pacifique prend désormais plus de huit heures, contre 23 % avant l'invasion.

Les tarifs moyens ont également augmenté, en raison de la hausse du coût de la vie. En 2019, le prix des vols entre l'Europe et l'Asie-Pacifique était supérieur de 20 % à ce qu'il était avant la pandémie.

PUBLICITÉ
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elon Musk détrôné : qui est la nouvelle personne la plus riche du monde ?

Les millionnaires vont consommer les 2/3 du budget carbone de la planète d'ici 2050

Crimée : des touristes russes à quelques encablures des combats