Grèves en Europe : des perturbations de vols et de trains à prévoir en janvier et février

Un quai désert à Berlin, Allemagne, le mercredi 10 janvier 2024
Un quai désert à Berlin, Allemagne, le mercredi 10 janvier 2024 Tous droits réservés AP Photo/Markus Schreiber
Par Euronews Travel avec Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Des grèves dans les transports de plusieurs pays européens risquent de perturber les déplacements en janvier et février.

PUBLICITÉ

Les grèves sont monnaie courante en Europe, les salariés demandant à obtenir de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail.

Si certaines grèves sont planifiées des mois à l'avance, d'autres sont annoncées à la dernière minute, c'est pourquoi il est toujours utile de se renseigner avant de partir en voyage.

Nous avons rassemblé pour vous toutes les informations connues relatives aux grèves de cet hiver. Si votre vol ou votre train est annulé ou retardé, vous pourriez avoir droit à un nouveau billet ou à un remboursement. Lisez notre guide pour connaître tous les détails.

Royaume-Uni : les conducteurs de train appellent à une grève reconductible

Les membres du syndicat Aslef ont appelé à une série de grèves d'une journée et à une interdiction des heures supplémentaires entre le 30 janvier et le 5 février.

Les grèves toucheront différents opérateurs selon les jours, notamment Avanti West Coast, CrossCountry, East Midlands Railway, West Midlands Trains, GTR, LNER, Southeastern, SWR et TransPennine Trains.

Les conducteurs de train sont en conflit depuis longtemps sur les salaires, qui, selon eux, n'ont pas augmenté depuis cinq ans.

Italie : grève nationale des transports publics

Une grève de 24 heures dans les transports publics touchera l'ensemble de l'Italie le 24 janvier. Elle pourrait entraîner d'importantes perturbations pour les usagers des bus, des tramways et des métros, mais ne devrait pas avoir d'impact sur les trains régionaux et longue distance.

Le même jour, les contrôleurs aériens arrêteront de travailler de 13 à 17 heures, ce qui pourrait entraîner des retards et des annulations pour les voyageurs qui prennent l'avion à destination ou au départ de l'Italie.

Par ailleurs, le 23 janvier, les chauffeurs de taxi de Rome organiseront une grève de 24 heures pour protester contre l'augmentation des frais de licence.

Allemagne : les conducteurs de train annoncent une semaine de grève

Les conducteurs de train allemands se mettront en grève du 24 au 29 janvier.

Cette grève débutera mercredi à 2 heures du matin et se poursuivra jusqu'à lundi à 18 heures. C'est la dernière d'une série de grèves dans le cadre d'un long conflit avec l'opérateur ferroviaire Deutsche Bahn sur les heures de travail, les salaires et les conditions de travail.

Des "grèves illimitées" pourraient toucher le réseau ferroviaire allemand dans les mois à venir si un accord n'est pas conclu lors des prochaines négociations collectives.

Finlande : les aéroports seront touchés par des grèves

Les membres du syndicat finlandais JHL, qui représente environ 12 000 travailleurs des aéroports, ont annoncé une grève de 48 heures les 1er et 2 février.

La compagnie nationale Finnair s'attend à ce que la grève ait un impact significatif sur les vols. Si vous avez réservé un vol entre le 31 janvier et le 3 février, la compagnie aérienne vous permettra de voyager plus tôt ou de reporter votre voyage jusqu'au 15 mars.

On ne sait pas encore quels vols seront annulés ou retardés. D'autres services, tels que l'assistance au sol, devraient également être touchés, ce qui entraînera des retards supplémentaires pour les passagers.

Si vous avez connaissance d'une grève importante dans votre pays, n'hésitez pas à nous en faire part sur X.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : les hôpitaux publics touchés par un mouvement de grève des médecins

En Italie, les personnels de santé en grève pour 24 heures pour protester contre le budget de Meloni

Les Islandaises en grève pour l'égalité salariale